Générale

Comme Amélie

Je revisionnais « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » cette fin de semaine avec les enfants (j’en ai plusieurs maintenant; je suis même grand-mère!). Mon B a vraiment aimé le tempérament taquin d’Amélie. De mon côté, j’ai regoûté avec bonheur cette intro magnifique des j’aime et j’aime pas.

Josée aime

quand la lumière de novembre vous fait croire au printemps éternel quand un ou une inconnu(e) lui fait un sourire dans la rue quand elle réussit à coordonner ses bas avec la couleur de ses bobettes quand ça sonne à la porte et qu’elle est encore en pyjama quand elle place les vêtements propres de son fils dans les tiroirs quand le temps de l’Avent s’annonce à grands pas et que tous les cadeaux de Noël sont DÉJÀ achetés quand elle achète les ingrédients pour faire le caramel de Noël à la fleur de sel quand son fiancé lui annonce qu’elle aura le bas de Noël le mieux garni en ville et « en » campagne cette année quand elle prend l’apéro avec des voisins à la campagne en buvant du vin d’un vignoble du coin quand une mère chevreuil débarque avec ses faons sous la pluie pour venir manger des pommes sur son terrain quand deux ti-vieux se tiennent par la main quand elle ramasse des feuilles mortes à la pelle en chantant « C’est une chanson qui nous ressemble, toi qui m’aimais, moi qui t’aimais, nous vivions tous les deux ensemble, moi qui t’aimais, toi qui m’aimais« . quand elle lèche les batteurs du gâteau au fromage au chocolat en cachette des enfants quand elle pleure en écoutant le dernier CD de Fred Pellerin dans son char. quand sa copine Bibi lui envoie cette chanson

Josée n’aime pas

quand quelqu’un se fait passer pour quelqu’un d’autre quand ses nains de jardin disparaissent sans laisser d’adresse quand elle assiste à du mauvais théâtre quand « Pierre Paquette lui suggère de devenir fan de Pierre Paquette sur Facebook » quand le siège de toilette est humide quand sa mère l’appelle « mamie » pour la niaiser quand il ne reste plus de chocolat, même pas dans la réserve d’Halloween de son B quand son écran d’ordi arrête de buguer lorsque le réparateur vient le réparer quand l’acupunctrice lui rentre des aiguilles dans le visage quand le cellulaire sonne tandis qu’elle est chez l’acupunctrice quand elle retrouve au fond du frigo un pot de caramel à la fleur de sel de l’année dernière quand les gens mettent leurs feuilles mortes dans des sacs en plastique quand les jardiniers balaient les feuilles mortes avec des souffleuses à essence quand elle oublie si balais prend un seul ou deux l quand elle apprend que le père Noël n’aura plus de maison au Pôle Nord quand elle se demande quel genre de Noël son fils célébrera lorsqu’elle sera dans un petit cadre au-dessus du foyer