Générale

Cure de rajeunissement

Les filles, je sais, le décor a changé. Les gars aussi d’ailleurs. Ils appellent ça le progrès. Les archives ont disparu (peuple sans mémoire, debout!). Wherever you go, there you are. J’en ai perdu le sommeil et ce n’est pas bon pour la peau. On va pas en faire une jaunisse non plus, remarquez. J’ai tout imprimé, je promets ici ce matin un bouquin avec les chutes de pâte. J’ai même rêvé cette nuit qu’assembler la courtepointe prendrait une petite demi-heure. C’est si simple, au fond.

Et pour célébrer cette nouvelle incarnation, deux recettes de rajeunissement instantané.

La première m’a été donnée par mon amie Anne. Vous laissez infuser une poche de thé vert dans une tasse d’eau chaude. Vous transférez le liquide tiède dans un atomiseur et vous vous pouiche-puichez le visage du tonifiant-astringent-anti-oxydant le soir avant d’appliquer la crème de nuit. On laisse sécher et le tour est joué. Pour réparer des ans l’irréparable outrage.

La crème de nuit, maintenant. J’ai retranscrit la recette hier soir, sur une serviette de table tendue par un barman. C’est mon prof de danse philippin et gai qui me l’a donnée. Il a une peau de soie et pas une ride. Il prétend que ce sont les soins de base qui font la différence. Tenez vous bien, ça va fesser: la semence de jeunes hommes de 20 ans appliquée dans le visage chaque soir, en évitant les yeux, bien sûr. Le plus important après la semence, c’est l’âge. « It’s full of vitamins when they are young! », prétend-il.

On laisse sécher une heure, puis on lave avec du Oil of Olay (formule classique, il insiste!).

J’ai très hâte d’essayer. Je cherche des volontaires pour prendre le thé vert.