Générale

Il suffit de passer le pont

Un psychanalyste m’aiderait sûrement mais j’ai une phobie récente des ponts, doublée d’une inquiétude symbolique car ils relèvent du fédéral avec qui nous venons de… couper les ponts. Je vous rappelle que le Québec n’a pas voté du bon bord et que Stephen Harper a souligné qu’il ne nous en tiendrait pas rigueur… ouais.

Lorsque j’apprends, comme ce matin, que 2800 camions supplémentaires emprunteront le pont Champlain chaque jour (déjà le pont le plus achalandé du Canada) parce que le pont Mercier éprouve lui aussi des problèmes (sans parler de Jacques-Cartier), lorsque je me remémore les effondrements de viaducs et le système de tiers-monde qui nous tient lieu de voirie, mon angoisse se décuple.

Alors, voilà, mon mari moins neuf et toujours très optimiste, s’est procuré un canot. Pour l’auto, laissez tomber, c’est une longue histoire. Mais c’est une singulière amélioration par rapport à sa Honda 94 et ça fait une jolie photo.

J’aimerais que ce ne soit pas celle de mon cercueil.