Générale

La foi est plus forte que la police

Impossible de parler d’Haïti sans mentionner la présence de Dieu. Ce peuple très croyant prie toujours, même après la catastrophe. Ceux qui ont survécu croient au miracle. Ceux qui ont péri ont rejoint le bon Dieu.

Pour les autres, les branleux, nous sommes à l’heure des comptes. Où est Dieu quand on le demande au parloir? Pourquoi toute cette souffrance? Dieu est-il vraiment bon?

J’ai une amie croyante qui m’a déjà répondu:  » Mais quand tout allait bien pour toi, quand le soleil brillait et que le printemps bourgeonneait, que les enfants riaient et le vent te caressait la joue, tu ne te demandais jamais où était Dieu. Il est toujours présent, mais tu exiges des preuves de son existence quand tout va mal. » Y’a rien à redire devant une telle logique.

J’ai souri ce matin en regardant cette vidéo relayée hier dans le blogue du Devoir par Antoine Robitaille qui y traite de l’existence de Dieu.

Un pacte avec le diable… Et le père Noël, lui, il arrive quand dans l’histoire?