Générale

La tête haute

Lorsque j’ai vu cette pub des Rôtisseries St-Hubert mardi soir, j’ai souri, j’ai applaudi intérieurement et pour une rare fois dans mon existence, j’ai trouvé que la pub pouvait à la fois avoir une portée sociale et vendre quelque chose.

J’apprends ici que la pub est signée Ricardo Trogi. Avoir pensé à Claude Robinson pour se venger des machines à fric, c’est brillant, plutôt inusité dans le merveilleux et très frileux monde de la pub.

Et Robinson reverse son cachet à la Fondation du Dr. Julien. Comme s’il n’avait pas besoin de cet argent pour se défendre contre le grand méchant loup. Les leçons de dignité ne pleuvent pas. Saluons celle-ci.