Générale

L'ami Amir

Je suis ravie du dénouement de cette élection. Tout ce que Foglia dit de lui ce matin, c’est vrai. Et j’ajouterais qu’il prépare un excellent riz iranien et qu’il danse le tango comme un pied. Je perds un docteur mais je gagne un député à Québec, même si je ne suis pas dans sa circonscription. C’est un idéal qu’Amir amène avec lui et qu’il opposera à la connerie. Il serait même capable de chanter du Claude Dubois avec un peu d’entraînement.

La semaine dernière, à une soirée de levée de fonds pour sa campagne, des gens m’ont demandé pourquoi je l’appuyais. La réponse n’a pas été longue à venir: intelligent, intègre, cultivé, persévérant. Et c’est une personne avec qui on peut ne pas partager des idées sans se faire la gueule. J’adore discuter avec Amir. Vous en connaissez beaucoup des gars qui lisent « L’histoire des religions » (tome 1) dans La Pléiade à leurs filles dans l’auto? Un être complexe et vachement intéressant. Et les Iraniens ont de très belles gueules; ça ne nuit jamais quand on se promet de faire des clips à la télé. Même l’intelligence passe mieux avec une jolie tronche.

Comme dit mon copain Johnny, avec Amir élu, Barack Obama ne regardera plus jamais l’Iran de la même manière!