Générale

Le trac du trek

« Le lendemain, après un bref déjeuner- deux oeufs et deux bananes- je pars à l’aube. Un départ est toujours une promesse d’aventure et comme tel j’accueille celui-ci qui doit me conduire en un pays où je n’avais jamais projeté d’aller. Une fois de plus le destin malicieux s’était inopinément chargé de m’amener où il voulait. » Au coeur des Himalayas, Le Népal, Alexandra David-Néel.

Lorsque j’aurai envie de rebrousser chemin, le 8 mars à Pokhara, je songerai aux conditions dans lesquelles elle a traversé 3000 kilomètres au début du siècle dernier, durant l’hiver 1912-13, pour se rendre au Tibet. Celle qu’on surnommait la Dame-Lama, n’avait pas froid aux yeux. Et elle aurait pu donner des leçons de féminisme à Françoise David et Simone de Beauvoir.

J’ai beau la trouver inspirante, j’ai la trouille pareil. Surtout celle de laisser mon B et de ne jamais revenir. Ne m’écrivez pas qu’une mère épanouie fait une meilleure mère ou qu’il sera fier de moi plus tard. M’en crisse, j’ai la trouille. Et si toutes les mères devaient aller s’épanouir au Népal pour être de meilleures mères, ça ferait de la maternité une expérience encore plus extrême qu’elle ne l’est. Les montagnes russes, j’ai donné en masse. Manquait les montagnes himalayennes à mon carnet de bord.

« T’en fais pas. On va bien l’élever ton fils si tu reviens pas, m’a rassurée mon frère avec toute sa compassion bouddhiste. On l’amènera pas plus qu’une fois par semaine chez Mc Do. Promis. Et puis, c’est bien, dis-toi qu’ il n’aura pas le temps de découvrir tes défauts. Sa mère, quand elle n’était pas en train d’en fumer du bon avec les indigènes du Plateau, elle gravissait des sommets et allait manquer d’oxygène chez les autochtones du Népal. Entre un trip de drogue et un trek au bout du monde, il va penser que tu étais la plus grande aventurière après Alexandra David-Néel et Jack Kerouac. »

Blood is thicker than water, qu’ils disent (mes excuses à VLB, ça veut dire que le sang est toujours plus épais que l’eau, ce qui veut dire que ton frère peut dire ABSOLUMENT à peu près n’importe quoi d’épais ou de sanglant sans que tu en fasses une cause de petites créances).

Bon, la moumoune de Montréal a déjà son voyage. Mes hommages à Michèle Ouimet, mais je n’irai jamais au Pakistan. Merci à mon homéo pour le Metal Album 7 CH. J’apporte aussi mes Ativan. Je vous reviens avec une photo des bagages avant le départ… de quoi décourager n’importe quel Sherpa des vertus du capitalisme.