Générale

Matin flou sans particules

Hier soir, j’ai célébré la Saint-Valentin avec beaucoup de bulles et de crème brûlée. Même le foie gras était servi en crème brûlée avec une petite couche caramélisée sur le dessus et une compotée de canneberges, acidulée juste ce qu’il faut, pour accompagner. C’était… c’était, parfait. Mieux qu’un homme. Désolée pour celui qui m’accompagnait. Ce matin, je me sens très floue mais sans particules résiduelles.

Mon menu de Saint-Valentin sera hyper simple, convivial et années 70 (chalet oblige) cette année: lasagne aux épinards (avec dessus gratiné assorti à la couleur des murs en préfini) et gâteau au chocolat en forme de coeur. Mon B insiste pour ajouter un coulis de framboises, il a déjà compris que le coeur, ben, ça saigne.

J’hésite entre les branches de céleri au Cheez Whiz à l’apéro ou les tites saucisses cocktail sauce chili. Mon ex, l’Anglo, sera là avec sa nouvelle dulcinée. Je veux vraiment les impressionner.

Pour le coquetel, je préparerai la recette de mon amie Anne, la voici, sans manières:

Coquetel flou aux particules

Dans une grande tasse, versez une rasade de vodka ou de gin. Ajoutez la valeur d’un ongle, ou d’un doigt, de gingembre frais, pelé puis râpé finement. Versez du sirop d’érable, à votre discrétion, mais pas autant que l’alcool, et davantage que le gingembre. Emplissez la tasse d’eau froide, et saupoudrez, soyons précis/e, d’un rien de cayenne. Mélangez bien et zappez le tout au micro-ondes, pendant plus ou moins une minute. Boire ou non avec une paille, en brassant de temps à autre. Délicieux après un bon repas, ou une dure journée.

Pour rester dans le gingembre, voici aussi la recette de chocolats de sorcières de ma chère Anne. J’y ai goûté, c’est un délice des Dieux. Et le gingembre est aphrodisiaque, ne me demandez pas pourquoi. L’idée, c’est d’y croire. Chocolats à la racine

La confiserie m’évoque un peu la sorcellerie : confections pointilleuses, sirops bouillonnants, subtils arômes… Choisissez d’abord votre racine, non de mandragore, mais de gingembre, bien fraîche et ferme. Pelez-la avec le tranchant d’un couteau, et débitez-la en tranches d’au plus trois millimètres. Dans une petite casserole, recouvrez celles-ci d’eau froide, amenez à ébullition et laissez bouillir pendant cinq minutes ; égouttez vos tranches, jetez le liquide de cuisson, et recommencez l’opération précédente disons, quatre ou cinq fois ; après la troisième fois, commencez à goûter votre gingembre, pour évaluer s’il a suffisamment perdu son âpreté. Maintenant, toujours dans la même casserole, calculez la quantité d’eau nécessaire pour couvrir votre gingembre, rajoutez un volume équivalent de sucre, brassez en amenant le tout à vive ébullition ; diminuez ensuite le feu jusqu’à un tout petit frisson, et laissez confire vos tranches pendant deux heures. Égouttez votre gingembre (le sirop peut arroser plus tard une crème glacée, ou servir dans un coquetel…), et laissez vos tranches sécher sur une grille, quelques heures sinon pour la nuit. Dans la partie supérieure d’un bain-marie, sur une eau tout juste frémissante, faire fondre du chocolat mi-sucré, puis, pour le détendre, incorporez à la spatule de la crème, dans une proportion =-p. Combien de chocolat? Difficile à dire, cela dépend de votre quantité de gingembre… À l’aide d’une fourchette, recouvrez chaque tranche de gingembre de chocolat fondu, et déposez-les sur une feuille de papier parchemin. Laissez durcir au frais.

N.B. Il vous restera sans doute de la ganache… À un peu de celle-ci, ajoutez du lait chaud et fouettez vivement pour un lait chocolaté du tonnere. Avec plus de ganache, pelez à demi une banane, et servez-vous de celle-ci pour racler votre bol, un discret plaisir de marmiton ! Beaucoup de ganache ? Remettez votre bain-marie sur feu doux, incorporez à la spatule du sirop d’érable, un peu de rhum et d’essence de rhum ; lorsque l’appareil est bien lisse, retirez du feu puis laissez durcir le tout, couvert et au frais ; ensuite, formez entre vos paumes des noisettes de ganache que vous roulerez dans du cacao : voici des truffes (quasi) instantanées!!!