Générale

Nous ne sommes plus des oies blanches

Oui, les écrits restent…

Il y a deux ans, aujourd’hui, un dimanche de Pâques, j’allais rencontrer un « inconnu » à l’oratoire Saint-Joseph pour la première fois.

Pas tout à fait inconnu, puisque nous avions eu un échange épistolaire, tenu au « vous » durant deux mois, suite à cet article.

En fait, l’intimité des âmes s’est installée doucement, à notre insu. Le reste, n’était que pure formalité des corps et des peaux qui se découvrent et s’apprécient.

Pour souligner cette rencontre, celui qui est devenu mon mari a fait relier cette correspondance et en a conçu un livre de 263 pages. Le titre est un clin d’oeil à « Je ne suis plus une oie blanche » qui est sorti il y a deux ans, au moment de notre rencontre. C’est l’un des plus beaux cadeaux et l’un des plus significatifs qu’on m’ait faits. Le tirage est limité à deux exemplaires. C’est vraiment ce qu’on peut appeler un tirage confidentiel. En fait, même « l’éditrice » a versé une larme en reliant ce livre inusité. « C’est trop romantique! J’aimerais tellement que mon mari pense à ça…« , a-t-elle dit.

Un jour, peut-être, nos enfants, nos petits-enfants, liront cet échange entre deux écorchés de l’amour qui s’apprivoisent avec les mots, discutent de l’amour, de ses écueils et de ses enjeux.

En attendant, je relis avec surprise et délectation des courriels qui autrement seraient oubliés à jamais. Si ce n’est pas un argument suffisant en faveur du livre, alors, je suis vraiment restée une oie blanche.


P.S.: J’oubliais la quatrième de couverture…

« Tout a commencé par une chronique de Josée dans Le Devoir sur le désenchantement amoureux. Par un beau dimanche ensoleillé, François lui envoya un commentaire dubitatif. Quoi? Cette romantique « finie » aurait-elle jeté la serviette? Tout est parti de cet échange sincère, désintéressé et sans calcul. C’est de ce dialogue où viennent se mêler parfois Rilke et Singer, les mots d’enfants, l’humour et la porcelaine qu’est née cette relation. Le tout rythmé au « Vous » et toujours transcendé par la signification de l’Amour. Correspondance entre deux âmes libres et passionnées. Et amoureuses. »