Générale

Oeuvrez, oeuvrez

Ma rentrée, c’est aujourd’hui. Un dimanche de pluie. Je préfère donner le coup d’envoi une journée avant que le téléphone se remette à sonner et que les courriels s’empilent. La tranquilité d’un dimanche après-midi d’août pour organiser sa tête et sa vie, c’est un cadeau du ciel gris. J’ai commencé par aller revisiter mes blogues favoris. À lire tonton Pipi, on comprend que les vacances sont devenues des parenthèses de performance qui ressemblent au reste: performer. À lire « ma blonde », même karma, avec une couche d’autobronzant supplémentaire.

Moi, quand on me demande ce que j’ai fait en vacances, je réponds que j’ai défait. Reste qu’un de mes plus beaux étés à vie, fut le cru 2007. Je l’ai passé à travailler en compagnie de Jean Lemire sur le pont du Sedna. Je sais, c’est pas exactement le bagne. Mais le pont du trois-mâts, ce n’était qu’un dimanche après-midi par semaine. Je m’en vais justement rejoindre mon capitaine tout à l’heure aux Francos. Il m’a appelée ce matin pour m’inviter à aller le voir jouer du saxe devant 100 000 personnes.

T’as la trouille, j’espère?

Jo, j’aimerais mieux repartir deux ans en bateau que de me taper ça! Je voudrais être au bout du monde.

Et probablement se faire teindre en blonde… Pauvre chou, je vais aller lui masser les pieds backstage. I Jo, he blows. Des photos demain…