Générale

Pour se ravigoter le gorgoton

Si j’habitais Trois-Pistoles, j’irais boire de la bière L’Indépendante chez mon candidat indépendant d’esprit, le dimanche. Je me demande avec quoi Mario Dumont renchérira pour acheter le vote? Si VLB n’existait pas, hostie toastée des deux bords, faudrait se le tricoter serré. Voici son communiqué:

L’indépendance maintenant ! Trois-Pistoles, le 10 novembre 2008 — Les Grecs formaient leurs citoyens pour que chacun d’eux puisse prendre part à la bonne administration de la Cité. Aujourd’hui, nous déformons le citoyen pour qu’il ne puisse pas prendre part à la bonne administration de la cité.

Ce n’est donc pas une coïncidence si on trouve dans nos grands partis politiques autant d’incompétents qui deviennent députés et ministres sans avoir la moindre idée de ce que doit être l’État. Conséquence de cette incompétence : l’État devient un grand chaudron fêlé dans lequel on met n’importe quoi et qu’on brasse pour que vienne une soupe clairette, peu nourrissante parce que polluée au niveau de l’idée. Tout se ressemble désastreusement, mais rien ne rassemble vraiment. Le citoyen se sent floué et désorienté.

De quoi comprendre que, depuis une décennie, le citoyen désabusé ne veuille même plus voter. De quoi comprendre aussi que de plus en plus de citoyens écoeurés se présentent de leur propre chef comme candidats aux élections pour défendre cette liberté citoyenne dont on les prive aussi bien en politique que dans tout ce qui s’appelle participation. Depuis une décennie, les candidatures de citoyens indépendants ont plus que quadruplé dans les campagnes électorales. Elles risquent de se transformer bientôt en tsunami dont les vieux partis auront à se repentir amèrement.

C’est dans ce courant de pensée que je me porte candidat indépendantiste indépendant dans le comté de Rivière-du-Loup. Mon credo est simple : parler d’indépendance et en parler pour vrai… MAINTENANT ! Voilà pourquoi vous ne verrez pas de pancartes affichant ma binette sur les poteaux et le long des routes du comté. On doit abolir cette pollution par l’image qui contribue à écoeurer le citoyen plutôt que de lui redonner cette fierté nationale qu’il a perdue. Pour qu’elle lui revienne, je propose aux citoyens québécois d’afficher devant chez eux notre drapeau national afin que tout le Québec en devienne fleuri, ce qui démontrerait que l’idée du peuple, de la nation et de la patrie, même durant une campagne électorale, est au-dessus de la politique partisane.

Voici maintenant comment j’entends faire campagne et ce que je crois pouvoir y apporter de neuf.

Mon quartier général sera dans la grande maison que j’habite au 31 Route nationale est, paroisse Notre-Dame-des-Neiges aux Trois-Pistoles. Tous les citoyens pourront y venir, particulièrement le dimanche à compter de 13 heures : ma maison sera la leur, et l’on pourra y discuter de l’indépendance MAINTENANT en toute liberté. Tous les dimanches, j’y annoncerai, par thèmes, ce que je préconise comme programme politique pour le comté de Rivière-du-Loup.

Je ferai par ailleurs le tour du comté et je rencontrerai tous les citoyens et les groupes qui en feront la demande.

Pour tout ce qui concerne la campagne électorale, le citoyen pourra consulter notre site (www.vlbcandidat.org) et, d’ici quelques jours, prendre de nos nouvelles sur Facebook. Pour ceux que l’incompétence et la veulerie des vieux partis ont assoiffés, nous aurons la bière L’Indépendante pour les ravigoter du gorgoton.

Et surtout, n’oubliez pas : c’est dimanche prochain, le 16 novembre, que je vous attends chez moi à compter de 13 heures, car l’indépendance c’est maintenant qu’on s’y met pour vrai ! Vive le peuple, vive la nation, vive la patrie du Québec enfin indépendants et libres !

(pour informations : 1 (418-851-8888) ; vlb2000@bellnet.ca)

(30)