Générale

Tag du printemps

Les deux soeurs m’ont taguée il y a une semaine. Je n’y ai pas repensé, jusqu’à ce que je me livre (!) à un furieux ménage de livres hier soir – section jeunesse-, et ce matin, section plancher (y’a carrément plus de place dans les hauteurs).

1. Plutôt corne ou marque-page.

Plutôt marque-page, corne et marqueurs fluos. Ne me prêtez pas un livre. Seule la poésie est épargnée.

2. Un livre en cadeau?

La dernière personne qui s’est risquée à m’en offrir un, je l’avais déjà. Mais j’ai été polie, je l’ai refilé à quelqu’une d’autre. Quant à en offrir, j’en distribue à la volée, allègrement, je sème à tous vents. Bref, j’en reçois, j’en achète, j’en donne et je n’en prête jamais.

3. Lis-tu dans ton bain?

C’est incompatible. Je suis un signe de feu (Bélier ascendant Lion).

4. Ast-tu déjà pensé à écrire un livre?

D’abord faudrait s’entendre sur la définition de « livre ». J’ai publié 13 guides de restos. Ce ne sont pas de « vrais » livres. J’ai publié un recueil de mes chroniques dans le journal. Ce n’est pas un « vrai » livre. J’ai publié un recueil de mon courrier du coeur. Ce n’est pas un « vrai » livre. Et je m’apprête à publier un recueil de mes « pages de blogue ». C’est encore pas un « vrai » livre. Par contre, ceci est une vraie couverture. Il sera en librairie vers la mi-avril. Au moment où j’écrivais ces lignes, des oies blanches sont passées au-dessus de chez moi, en grand V de la Victoire. J’ai pris ça comme un porte-bonheur, même si je ne suis plus une oie blanche…


coverjosee

5. Que penses-tu des séries de plusieurs tomes?

Rien. Je ne suis pas à la retraite. Le mot retraite est daté: avant 2008 (et après 1950).

6. As-tu un livre culte?

Lolita de Nabokov. Un cadeau empoisonné reçu à 16 ans de mon prof de philo…

7. Aimes-tu relire?

Relire alinéa 5.

8. Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs des livres qu’on a aimés?

Seulement s’ils insistent…

9. Aimes-tu parler de tes lectures?

Je ne fais que ça. Sur le plan perso, je suis assez sobre. J’ai acheté « La Route », recommandé par une lectrice de ce blogue, mon ex et mon boss. Je ne l’ai pas encore lu. J’aime cette phrase de Gerald Durrell: « Un livre est un succès quand les gens qui ne l’ont pas lu prétendent l’avoir lu. » Je n’ai pas encore lu « La Route ». C’est un succès.

10. Comment choisis-tu tes livres?

Complexe. Parfois même en attendant à la pharmacie. Sinon, savant mélange de lectures attentives de catalogues d’éditeurs, du Libraire (religieusement), écumage occasionnel des rayons chez Renaud-Bray, conseils d’amis et de ma mère, mais surtout, au feeling. J’ouvre en plein milieu, je feuillette, je lis la première phrase. Tant mieux si elle accroche.

11. Une lecture inavouable?

Le Devoir ou Châtelaine, j’hésite. Sans blague, j’ai une collection de livres sur la merde et les lieux d’aisance assez impressionnante pour une fille qui n’a pas fait anthropologie à l’université….

12. Des endroits préférés pour lire?

Le moins allongée possible. Sinon, c’est pas de la lecture, c’est du vice.

13. Un livre idéal pour toi serait?

Écrit juste pour moi. Par VLB (tant qu’à faire, et il vit encore, m’a même demandée en mariage!).

14. Lire par-dessus l’épaule?

Seulement si l’épaule est confortable.

15. Télé, jeux vidéos ou livre?

Multi-tâche: un oeil sur le livre, un oeil sur la télé et un oeil sur le gamin qui joue avec les jeux vidéos. J’ai un troisième oeil, je fréquente Languirand.

16. Lire et manger?

Le Devoir et La Presse au petit dej et à l’heure du lunch. Ça fait encore partie des plaisirs qu’offrent les journaux de papier.

17. Lecture en musique, en silence, peu importe?

En silence car je chante aussi. Je ne peux pas lire ET chanter sauf dans les karaoke.

18. Lire un livre électronique?

Je vais faire ma nostalgique de 33 tours. Manquera les odeurs, la couverture à lisser du plat de la main (comme on disait autrefois), les pages à corner, l’objet à admirer, mais on pourra se passer de lunettes et surligner tant qu’on veut sans abimer le bouquin, envoyer des extraits à nos amis, faire partager nos lectures plus facilement, bourrer nos bagages en voyage. Alors, oui, mais je resterai bigame.

19. Le livre vous tombe des mains: aller jusqu’au bout ou pas?

Aucune patience pour le genre inhumain. Même pour le genre humain, m’en reste plus beaucoup.

20. Qu’arrive-t-il à la page 100?

S’ils ne sont pas déjà dans la merde, tombés en amour, qu’ils n’ont pas encore découverts qu’ils étaient cocus et que leur femme de ménage les déteste depuis toujours, si le thésard ne m’a pas encore exposé la moitié de sa thèse, je suis déjà rendue ailleurs. La vraie vie est plus intéressante.

21. Un livre que tu donnerais à ton pire ennemi?

J’ai pris le premier qui passait sur la pile de rejets dans mon bureau: « Putting Zen, La Maîtrise de Soi sur le Green ». Mon pire ennemi joue sûrement au golf.

Tiens, puisque personne n’en sortira indemne, je refile la tag à mon frère gaspésien, Cayou. Ne me remercie pas. Mais je te signale que la dernière tag (sur les produits de beauté), tu t’es défilé…

DÉPOSÉ SOUS: