Générale

Touchez Dubois

Bon, c’est une nouvelle que vous ne trouverez pas dans Le Devoir mais qui revêt une certaine importance: les télé-réalités sont-elles pour vrai?  Voilà un sujet qui me turlupine ce matin en lisant Hugo Dumas qui nous explique pourquoi Dubois n’a pas joué sa toune hier soir à V dans une télé-réalité qui avait remplacé ses sacres par des bips puis enlevé les bips pour ajouter un peu de vérité au tout.

J’ai été immédiatement saisie d’horreur; s’il fallait qu’une caméra me voit sacrer chez moi, c’en serait fait de ma réputation, mes jobs, mon amitié avec le père Lacroix et peut-être même de mon avenir. Passons.

Mon mari tout neuf est un gars discret qui ne sacre JAMAIS sauf pour un « cibole » occasionnel qui m’amuse beaucoup car il est souvent envoyé sur un ton admiratif. Ce mari qui protège aussi mon image n’autorisera jamais qu’une caméra vienne filmer MES sacres (beaucoup plus trucker de l’Est que cibole, genre) et surtout, tient à préserver ce qui nous reste de dignité en jouant à « Prout ma chère » en société. Heureusement, nous ne jouons pas souvent et généralement, c’est au prix de quelques sacres bien sentis en rentrant dans l’auto.

Voilà l’homme que j’ai marié, pas un kid kodack, une guidoune de médias, un « je te tiens tu me tiens par la barbichette« , non, un qui assume et aurait dit NON à l’intrusion dès le départ. C’est un peu tard pour se réveiller, non?

Je me dis la même chose pour les gaz de schiste, remarquez. Est-ce qu’il n’est pas trop tard pour se réveiller? Sont déjà en train de construire le pipeline (lisez l’article jusqu’à la fin, la chute est superbe) et nous (lire, le bon peuple floué et inquiet) on exige un moratoire.

Ben oui, c’est ça, sacrez un bon coup après moi, ça fait du bien par où ça passe. Parfois, la réalité est trop sacrante pour pouvoir se passer de la liturgie (qui vient du grec, « le service du peuple »). Servons-nous, c’est gratuit.