Générale

Trop cool

Tout le monde se la joue cool, un conformisme comme un autre.

Même les compagnies d’assurances, c’est le boutte. En reprise ici, la « célèbre » toune « Je suis cool » de Gilles Valiquette sur fond de REER et CELI.

[flash ]

Mais le courriel le plus cool que j’aie reçu depuis longtemps, c’est cette requête d’une jeune maman normande (qui s’apprête à sevrer sa fille de 3 ans et demi) qui m’a demandé de reproduire un de mes textes sur l’allaitement en tatouage entre ses seins et ses hanches.

« …sentant poindre la fin de cette magnifique aventure et bien que reste gravé en moi à jamais tant dans mon coeur que dans ma chair le souvenir de cette incroyable épopée, je souhaiterais peut-être l’encrer en moi à jamais… Je suis une maman déjà tatouée et j’aurai souhaité savoir si vous accepteriez que j’emprunte vos mots si justes et si poétiques afin de les tatouer dans ma chair. »

« Voici le passage choisi : « Ce temps volé à aimer en silence, je le porterai en moi jusqu’à ma mort. Ce temps de peau, de succion, de lèvres humides, de regards saouls, de goutte de lait qui roule vers le menton, cette petite main qui s’accroche, cette parenthèse de confiance et d’abandon, de rots qui délivrent, je l’emporte au paradis comme un souvenir entre l’écrin de mes deux seins. »

Pour le même prix, je vous enlève les rots qui délivrent, non?