Ronde, et alors?

Le nouveau règne des mannequins taille «plus plus»

À 5 pieds 4 pour une taille 22, Tess Holliday est une fille très, très ronde. Obèse, même. Mais elle vient d’être signée par une grande agence de mannequins. Le signe que les standards de beauté changent?

Vous: «C’est quoi une taille «plus plus»?»

Moi: «Je me pose la même question.»

Vous: «Pourquoi écris-tu ça, alors?»

Vous avez raison. Y a de quoi ne rien comprendre. En fait, c’est que je ne sais pas comment les catégoriser, ces mannequins. Devrais-je parler de mannequins très grosses? De tops extra voluptueuses? De modèles supra ronds? Voyez, c’est pas si facile.

Tess-Holliday

Évidemment, vous aurez compris que je prends le pli de la société dans laquelle on vit, ici. Que je m’adapte. En classant les gens. En les rangeant dans des petites boîtes. Ou de très grosses, c’est selon.

Dans les faits, l’univers du mannequinat taille plus s’ouvre à la taille 12. Et je vous avoue que, pour avoir longtemps travaillé dans des magazines de mode, il s’agit plus souvent qu’autrement d’un petit 10 ans qui se fait passer pour un 12. Comme si les agences n’avaient pas les mêmes unités de mesure que nous, comme si on ne vivait pas sur la même planète qu’elles. C’est presque ça, aussi.

Tess-Holliday-2

Longtemps, on a vu dans les publicités et autres séances photos des filles de taille 12, surtout, 14, à l’occasion, et 16, très rarement. 18, pratiquement jamais. 20, êtes-vous fous? C’était rêver en 3D que d’espérer voir un ventre mou et des bourrelets de dos dans les pages glacées d’un magazine. Puis, petit à petit, les tailles «plus plus» sont nées. 18, 20 et maintenant: 22. Nées d’un désir de voir de la vraie chair, de contempler de vraies rondeurs, de caresser de vraies courbes.

Tess-Holliday-4

La blogueuse américaine Tess Munster, mieux connue sous le nom de Tess Holliday auprès de ses fans, est à l’origine du mouvement #effyourbeautystandards («j’emmerde vos standards de beauté», en traduction libre) sur Instagram. Elle est incroyablement belle et stylée. Pas étonnant, donc, qu’elle vienne d’être signée par une grande agence de mannequins comme Milk Model Management? Au contraire. À 5pi4po pour une taille 22, elle est la plus grosse mannequin représentée par une agence populaire. Quand je la regarde – quand je la fixe, plutôt –, je ne peux m’empêcher de l’admirer: elle est si vibrante, si rayonnante, si inspirante. Ça me rend heureuse de savoir que les fillettes d’aujourd’hui ont des femmes modèles comme elle. Pas que pour sa silhouette unique, non, mais aussi, et surtout, pour le discours positif de confiance en soi et d’ouverture à la diversité corporelle qu’elle entretient – et alimente.

Tess-Holliday-3

 

Vous: «Mais ce n’est pas un exemple à suivre, ça! Elle encourage l’obésité!»

Vous savez quoi? Vous n’avez peut-être pas tort. Peut-être que Tess se nourrit mal, ne bouge pas, a des ennuis de santé. On n’en sait rien. Ce n’est pas de nos affaires. (Y a personne qui demande aux gens minces s’ils mangent tous leurs légumes et s’ils courent des marathons, non?) Mais vous savez quoi? On s’en fout un peu. Parce que je suis certaine qu’elle fait plus de bien que de mal. Après tout, l’acceptation et l’estime de soi, c’est les plus belles valeurs qu’on peut enseigner à nos enfants. Le reste, c’est la cerise sur le sundae hypercalorique.

Tess-Holliday-5