Club de lecture

11 livres à lire cet été

Trois libraires nous suggèrent des livres de tous genres à dévorer à la plage, au parc ou sur le balcon !


 

Ne passez pas à côté de ce livre au titre à rallonge. Il raconte l’histoire d’une libraire, qui se transforme en voyante pour récupérer son ex-petit ami et qui, contre toute attente, remporte un succès inattendu. L’histoire est légère, mais le personnage de Sophie est si attachant au travers de ses péripéties qu’on dévore carrément les pages de ce roman bourré d’humour. Une vraie bulle d’évasion !

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver, Eileen Cook, Presses de la Cité, 264 pages.
Prix suggéré : 32,95 $.

Suggestion de Stéphanie Lagand, de la Librairie Pantoute, à Québec.


 

Un courriel envoyé à la mauvaise adresse marque le début d’une amitié improbable entre Emmi et Leo. Un roman épistolaire étonnant et accrocheur, où l’on devine la vie des protagonistes au fil d’une correspondance qui, de plus en plus intime, se transforme bientôt en dépendance.

Quand souffle le vent du nord, Daniel Glattauer, Éditions Grasset, 348 pages.
Prix suggéré : 29,95 $.

Suggestion d’Isabelle Gauvin, de la Librairie Archambault, à Montréal.


 

Dans son dernier polar, un récit coupé au rasoir, Deon Meyer propose une construction éclatée entre quatre personnages, condensée sur 13 heures. Meyer nous tient en haleine d’un bout à l’autre du roman.

13 heures, Deon Meyer, Éditions du Seuil, 732 pages.
Prix suggéré : 37,95 $.

Suggestion d’Éric Gougeon, de la Librairie Imagine, à Laval.


 

Comment survivre à la perte de l’être aimé, élever ses enfants, espérer « oublier », se reconstruire, ne pas sombrer dans la noire souffrance du deuil et… réapprendre à aimer, et ce, aux abords de la cinquantaine ? Lisa Moore nous le dévoile par le biais d’Helen O’Mara, un personnage lumineux, mais ordinaire comme tout un chacun. Une belle leçon de vie !

Février, Lisa Moore, Éditions du Boréal, 296 pages.
Prix suggéré : 24,95 $.

Suggestion de Stéphanie Lagand, de la Librairie Pantoute, à Québec.


 

Après ses succès Les yeux jaunes des crocodiles et La valse lente des tortues, Katherine Pancol nous invite à reprendre le fil du destin de Joséphine, Philippe, Hortense et tous les autres personnages qui nous ont tant marqués : un bonheur de lecture assuré.

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, Katherine Pancol, Albin Michel, 852 pages. Prix suggéré : 34,95 $.

Suggestion d’Isabelle Gauvin, de la Librairie Archambault, à Montréal.


 

L’histoire tourne autour d’un groupe de trentenaires travaillant dans l’univers du jeu vidéo chez jPod. Des « geeks » dont le quotidien consiste à trouver des palliatifs à une vie professionnelle peu épanouie. C’est drôle et désenchanté. Un pur délire.

jPod, Douglas Coupland, Au diable Vauvert, 521 pages.
Prix suggéré : 34,95 $.

Suggestion d’Éric Gougeon, de la Librairie Imagine, à Laval.


 

Thriller impeccable qui nous laisse à bout de souffle. Une belle histoire à dimension humaine avec ses personnages pris dans l’étau, entre leur conscience morale et leur instinct de survie… À dévorer très vite.

Enfant 44, Tom Rob Smith, Pocket, 522 pages.
Prix suggéré : 14,50 $.

Suggestion de Stéphanie Lagand, de la Librairie Pantoute, à Québec.


 

Ouvrage inclassable, Nunuche magazine présente un pastiche tout en humour et en cynisme de ces périodiques féminins qui offrent plus de contenants que de contenus. Par l’illustratrice des Joies de la maternité, un ouvrage léger à souhait, à consulter sans modération.

Nunuche magazine T. 1, Élise Gravel et Catherine Lepage, La courte échelle Adulte, 64 pages. Prix suggéré : 14,95 $.

*Parution : 25 mai 2010.

Suggestion d’Isabelle Gauvin, de la Librairie Archambault, à Montréal.


 

Paul Auster, à la manière d’un trompe-l’œil, renoue avec des histoires gigognes. Un poète rencontre un mécène et sa maîtresse, s’ensuit un itinéraire qui nous mènera de New York aux Caraïbes. Quiconque entre dans Invisible ne peut l’abandonner. Un page turner.

Invisible, Paul Auster, Actes Sud, 293 pages.
Prix suggéré : 29,95 $.

Suggestion d’Éric Gougeon, de la Librairie Imagine, à Laval.


 

L’écrivaine, toujours aussi bonne dans son analyse des relations humaines, nous dévoile la dure réalité de l’amitié entre deux femmes soudées depuis leur enfance. L’une est mariée avec des enfants, l’autre non… L’amitié peut-elle aplanir toutes les différences, peut-on tout pardonner ? Une histoire qui sonne cruellement juste.

Chanson sans paroles, Ann Packer, Éditions de l’Olivier, 421 pages.
Prix suggéré : 34,95 $.

Suggestion de Stéphanie Lagand, de la Librairie Pantoute, à Québec.


 

Après Du bon usage des étoiles, Dominique Fortier récidive avec cette fresque originale, historique et contemporaine, qui traverse la Martinique, l’Angleterre et Montréal. Magnifiquement écrit, ce roman est assurément un incontournable cet été.

Les larmes de saint Laurent, Dominique Fortier, Alto, 344 pages. Prix suggéré : 24,95 $.

Suggestion d’Isabelle Gauvin, de la Librairie Archambault, à Montréal.