Club de lecture

Biz : sa vie en 5 livres

Membre de Loco Locass, le rappeur engagé est aussi auteur. Il partage avec nous un extrait de son dernier roman et parle des livres qui l’ont influencé comme romancier.

Archives Agence QMI

Archives Agence QMI

Après Dérives et La chute de Sparte, Biz récidive avec Mort-Terrain, un thriller qui a pour décor un village fictif de l’Abitibi.

Cliquez ici pour lire un extrait de Mort-Terrain.

 

 

 

 

 

cerlce-violet-500Le cercle violet (1984)

Ce livre de l’auteur québécois de science-fiction Daniel Sernine a contribué à mon premier travail d’écriture. J’ai aimé cette histoire qui se passe dans une contrée imaginaire. Peu après l’avoir lue, pendant l’été, au chalet, j’ai écrit un roman de style médiéval fantastique. Je l’ai envoyé à Sernine pour qu’il me donne son opinion. Il me l’a retourné annoté et m’a taillé en pièces. Sur le coup, je ne l’ai pas trouvé très gentil mais, bien plus tard, je me suis dit qu’il avait été super fin de prendre le temps de lire le mauvais texte d’un jeune comme le ferait un éditeur.

vamp-mistral-500Vamp (1988)

Cette chronique de la jeunesse montréalaise sans aucune complaisance, œuvre d’un gars de 20 ans, a créé un tremblement de terre dans le milieu de l’édition québécois. J’y suis tombé pour la première fois sur le mot sfumati, qui désigne un procédé de peinture. Cow-boy, le personnage principal, idolâtré par sa gang d’amis, se promène dans les rues de Mont­réal et est distrait par les sfumati dans le ciel… J’ai même mis le mot dans mon nouveau livre, en hommage discret à Christian Mistral. Ça m’a plu, cette idée qu’on puisse écrire avec des mots compliqués et que ça fonctionne.

maitre-illusions-tartt-500Le maître des illusions (1992)

Donna Tartt sort un livre tous les 10 ans. Celui-ci, son premier, elle l’a écrit dans sa vingtaine, et pourtant on se dit que, pour avoir écrit ça, il faut avoir beaucoup vécu. Elle nous transporte sur un campus de la Nouvelle-Angleterre, dépeint avec une telle vérité ! Sa bande de personnages un peu excentriques tripent sur les Grecs et ils vont, poussés par leur professeur, commettre l’irréparable pendant une bacchanale. L’histoire est bien construite, avec une mécanique parfaite.

 

littell-bienveillantes-500Les bienveillantes (2006)

Un autre gros roman ambitieux sur la Deuxième Guerre mondiale. Mon grand-père paternel, parti combattre les nazis en Europe, a débarqué à la tête d’un contingent en Hollande, et son aventure personnelle a trouvé une résonance pour moi dans cette histoire fantastique. Celle d’un officier allemand à travers l’avancée des SS. Fabuleux comme point de vue car, pour une fois, c’était celui des bourreaux. L’ampleur et la qualité de la recherche de Jonathan Littell m’ont interpellé.

 

houellebecq-500Plateforme (2001)

À la mort de son père, un type cynique et amer part en voyage dans un tout compris en Thaïlande. Il rencontre une fille à l’emploi d’une sorte de Club Med, qui va devenir sa blonde. Michel Houellebecq est mon écrivain français préféré. J’aime toute son œuvre, mais j’ai choisi ce roman parce qu’il est accessible, avec ses théories loufoques sur la redistribution sexuelle sur la planète. Et il est très drôle, il me fait rire aux éclats, comme quand je lis Gaston Lagaffe. Ce que j’admire le plus de cet auteur, c’est son style, sa concision.

 

Cliquez ici pour lire un extrait de Mort-Terrain.