Club de lecture

Juillet : nouveaux arrivages

On dévore La comtesse de Ricotta de Milenea Agus et Les merveilles de Claire Castillon.



 

La comtesse de Ricotta
En 2007, Mal de pierres a révélé cette fabuleuse écrivaine et son univers enchanté. Celui de sa ville, Cagliari, brûlée de soleil. Dans son cinquième livre, on pénètre dans un palais familial délabré où habitent trois sœurs. L’aînée, sévère magistrate, refuse le choc de l’amour. La cadette, obsédée par son désir d’enfant, entraîne son mari dans une sexualité torride. La benjamine, «aux mains de ricotta», maladroite et fragile, est maman d’un petit garçon étrange. Mais, on ne raconte pas la magie de cette histoire, on la reçoit comme un cadeau!

L’auteure, Milena Agus, est italienne et vit en Sardaigne, où se déroulent ses romans au charme singulier.

Liana Levi, 128 pages



 

Les merveilles
Qui a déjà lu l’écrivaine (Insecte, On n’empêche pas un petit cœur d’aimer) connaît son côté noir. Ici, il se déploie brillamment. Evelyne, 12 ans, est ébranlée par un geste brutal de son père envers son chien adoré. Pour elle, il y aura un avant et un après l’incident. «Quand je faisais du mal, ça me faisait du bien», telle sera sa devise. Mariée et maman d’une petite fille, plutôt que de faire des ménages, elle choisit de devenir «escort-girl». C’est raconté avec un humour cinglant et une cruauté parfois illuminée d’un éclair de tendresse.

La traversée de cet ouvrage de Claire Castillon risque de provoquer des turbulences tant il bouscule la bienséance.

Grasset
, 240 pages