L'Anglais

Dans ce roman écrit au « je » qu’on pourrait qualifier de biographie maquillée, Denise Bombardier relate sa rencontre et ses amours avec l’Anglais, l’homme qu’elle a pris pour époux.



 

Extrait
« […] Philip n’était pas un habitué des conversations érotiques. Je défaillis presque lorsque, à brûle-pourpoint, il souffla dans le combiné?: “Chérie, je ressens un mouvement de la chair.” “Répète”, dis-je ; mais j’avais compris bien sûr. – “It’s a movement of the flesh, my love.” »

Pour lire le premier chapitre, c’est ici.

Le thème
Dans ce roman écrit au « je » qu’on pourrait qualifier de biographie maquillée, Denise Bombardier relate sa rencontre et ses amours avec l’Anglais, l’homme qu’elle a pris pour époux. Avec finesse, humour et lucidité, elle décortique le sentiment amoureux et aborde l’inéluctable question qui hante la quinquagénaire célibataire?: Est-il encore possible, à son âge, de rencontrer l’âme soeur?

L’intrigue
C’est à Belfast que Denise Bombardier a vu sa vie amoureuse chavirer. « Pour rompre avec l’immobilité de sa vie d’alors », écrit la journaliste, elle accepte l’invitation d’un certain Dr Spencer à présenter une conférence en Irlande. Cet homme réservé et charismatique, un francophile de six ans son cadet, la déstabilise. C’est le début d’une grande histoire d’amour. Avec une remarquable intelligence du cœur, Madame B. s’ouvre sans pudeur et nous livre le récit émouvant de sa relation avec l’Anglais, elle qui n’avait « jamais imaginé être aimée un jour avec autant de simplicité et de tranquillité ».

L’inspiration
« J’ai plongé mon stylo directement dans mon cœur pour raconter mon histoire, confie-t-elle à Châtelaine. On ne parle que de ruptures, d’amours trash… C’est incroyable ce qui m’est arrivé, mais ce n’est pas un cas unique sur la Terre, ça existe. Je l’ai aussi écrit pour y croire. » Car neuf ans plus tard, elle dit encore se pincer pour se rappeler que son conte de fées est réalité.

Points forts
La découverte d’une facette méconnue de la femme de tête. Denise Bombardier, souvent controversée, se révèle ici touchante, sensible et vulnérable. Une histoire inspirante qui fait du bien. Un roman écrit dans un style fluide et maîtrisé qui se lit allégrement.

L’Anglais
par Denise Bombardier,
Robert Laffont, 188 pages

Lire le premier chapitre de L’Anglais

Pour vous inscrire au Club de lecture et partager vos découvertes littéraires, commenter les suggestions de Châtelaine, assister à des événements privés et participer à des concours exclusifs, allez sur chatelaine.com/inscriptionlecture.

(Texte par Céline Montpetit)

DÉPOSÉ SOUS: