Nos suggestions

Nouveaux arrivages : Réparer les vivants et La tête de l'emploi

Un roman lumieux sur la vie et la mort et un nouveau bouquin décalé de David Foenkinos.

reparer-vivantsRéparer les vivants

Ce roman prodigieux de Maylis de Kerangal (Naissance d’un pont, prix Médicis 2010) raconte l’histoire d’une transplantation cardiaque.

À la suite d’un accident, Simon se retrouve dans un coma profond. Il a 19 ans. « Cognés de douleur », ses parents consentent à ce que le « cœur toujours battant » de Simon soit transplanté dans un autre corps. Celui de Claire, qui, à 51 ans, est condamnée sans don d’organe. En 24 heures moins une minute va se dérouler le ballet tragique et lumineux de la mort et de la vie.

Ces pages haletantes montrent la noblesse et le grand art du personnel médical et nous habitent longtemps.

Verticales, 288 pages

tete-emploi-400La tête de l’emploi

Ici, à Châtelaine, on est fans de David Foenkinos. On aime son humour décalé et sa sensibilité masquée sous une bonne dose d’autodérision.

Après Je vais mieux, l’auteur revient avec un nouveau roman coulé dans le même créneau « comique, un peu dépressif, et désabusé ».

À 50 ans, Bernard, conseiller financier, nage en pleine « ruine affective et […] désastre professionnel ». Sa femme le quitte et son patron le vire. C’est la crise, les emplois sont rares et Bernard doit se résigner à retourner vivre chez ses parents… Irrésistible.

Flammarion Québec, 288 pages.

David Foenkinos participera au Festival Metropolis Bleu, qui se tiendra à Montréal du 28 avril au 4 mai.