Commandité

4 choses à savoir sur l’eczéma

L’eczéma est une maladie inflammatoire cutanée répandue, dont les symptômes pourraient être associés au stress selon une étude scientifique. Voici comment mieux reconnaître ces symptômes.

Créé pour Pfizer logo

1) Il en existe plusieurs formes, dont deux sont plus communes : l’eczéma atopique et l’eczéma de contact

L’eczéma est caractérisé par des plaques rouges qui se manifestent à différents endroits sur le corps et qui causent des démangeaisons. Cette maladie touche des personnes de tous les âges et à divers degrés. 

L’eczéma atopique, ou dermatite atopique, apparaît souvent dès les premiers mois de vie. Le mot « atopie » fait référence à une hypersensibilité d’origine génétique à divers allergènes dans l’environment, qui peut se présenter sous forme d’eczéma, d’asthme de conjonctive allergique ou de « rhume des foins ». Le première étape dans le développement de la dermatite atopique est un dysfonctionnement de la barrière cutanée. La peau a tendance à s’enflammer facilement.

Cette affection chronique est marquée par une alternance entre crises et périodes d’accalmie. Les crises peuvent être déclenchées par différents allergènes comme la poussière, le pollen, les poils d’animaux et les détergents. Malheureusement, il est impossible de guérir l’eczéma atopique, mais des soins appropriés permettront d’en soulager les symptômes.

Une autre forme d’eczéma est provoquée par une allergie de contact. Bonne nouvelle : ce type d’eczéma est réversible si on arrive à identifier le produit ou l’objet qui cause la réaction allergique. Il peut s’agir d’un savon, d’un bijou ou d’un tissu avec lequel on a eu un contact direct ou indirect. Pour en déterminer la cause, il faut souvent un travail d’enquête minutieux. Des tests d’allergies sont parfois nécessaires.

2) L’eczéma présente divers degrés de gravité

Les symptômes de l’eczéma peuvent être légers à graves. On parle d’une forme légère de la maladie lorsque la personne atteinte présente de petits points secs sur la peau, et d’une forme modérée quand les taches sont plus grandes et enflées. Dans les cas les plus graves, la peau peut enfler, suinter et former une croûte.

3) Des complications sont possibles

Les gens qui en souffrent le savent : l’eczéma cause de fortes démangeaisons. Or, se gratter de façon trop intense peut mener à des infections cutanées. Avec le temps, certaines personnes observent même un changement permanent de la couleur de la peau sur les zones où elles se grattent le plus fréquemment. Dans des cas plus rares, l’eczéma peut entraîner des troubles oculaires.

4) L’eczéma a un effet sur la santé mentale

L’eczéma atopique a beau être une affection courante – elle touchera jusqu’à 17 pour cent des Canadiens – ses impacts sur la santé mentale sont souvent sous-estimés. Des études ont permis de démontrer qu’il existe un lien scientifique entre l’eczéma et le stress.

« L’eczéma cause un grand inconfort. Les gens qui en souffrent ont souvent une moins bonne qualité de vie, que ce soit en raison de l’apparence, de troubles du sommeil ou de l’anxiété qui peuvent accompagner la maladie. C’est un cercle vicieux bien réel : le stress peut déclencher une crise d’eczéma et l’eczéma peut causer du stress », souligne la dermatologue torontoise Dre Sandy Skotnicki, experte dans les maladies allergiques de la peau, auteure et consultante en dermatologie à l’hôpital St. Michael à Toronto.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !