Commandité

Qui prend soin des proches aidants ?

L’importance de rester en santé et de prendre soin de soi, sans culpabilité.

Avec les récentes éclosions de COVID-19 dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée, les temps sont difficiles pour les proches aidants. Ils doivent décider de l’endroit où leurs êtres chers recevront les meilleurs soins. Le rôle du proche aident peut être très gratifiant, mais il faut garder à l’esprit l’importance de veiller aussi sur soi.

L’importance pour les proches aidants de prendre soin d’eux-mêmes

Environ un Canadien sur quatre prendra soin d’un aîné au cours de sa vie, selon Statistique Canada. Et les trois quarts de ceux qui assument le rôle de proche aidant occupent parallèlement un emploi.

Ils ont besoin de temps pour recharger leurs batteries, selon Jane Vock, directrice du programme pour proches aidants à l’organisme SE Health. « Il est important qu’ils veillent sur eux, pour ensuite être en mesure d’offrir le meilleur d’eux-mêmes à leurs proches », souligne-t-elle.

De plus en plus de soutien et de ressources sont offerts aux proches aidants. Rassurez-vous, il existe de l’aide. Nous vous encourageons à y recourir pour rester en santé et trouver un équilibre dans votre relation de proche aidant. Jane Vock propose cinq trucs pour atteindre cet équilibre :

  1. Planifier pour penser à soi. Rassemblez à l’avance les documents légaux ou administratifs et les dossiers médicaux dont vous pourriez avoir besoin. Par exemple, lors d’une visite à l’hôpital, il vous faudra peut-être apporter une liste de médicaments sous ordonnance, un certificat d’assurance ou un mandat en cas d’inaptitude. Le fait d’être préparé vous aidera à penser un peu plus à vous, même dans les moments difficiles.
  2. Discuter avec d’autres proches aidants. Joignez-vous à un groupe de soutien ou discutez en ligne avec d’autres proches aidants. « Ce sont des ressources incroyables et souvent insoupçonnées », affirme Jane Vock. Ces personnes peuvent vous aider à résoudre des problèmes. Elles comprennent ce que vous vivez, parce qu’elles le vivent aussi.
  3. Demander de l’aide – et accepter d’en recevoir. Si des membres de votre famille ou des amis veulent vous offrir du répit, acceptez leur appui. Vous pourriez aussi profiter de services comme la livraison d’épicerie ou de médicaments, ou encore l’entretien du terrain. Essayez d’obtenir des rendez-vous médicaux en ligne : vous perdrez moins de temps en déplacement et dans les salles d’attente. Il existe en outre des applications qui vous rappellent quand administrer les médicaments. C’est une façon pratique de chasser le stress que peut causer la peur d’oublier une dose.
  4. Reconnaître qu’on en fait beaucoup. Prenez conscience de tout ce que vous apportez de positif dans la vie de la personne dont vous vous occupez. Ne vous jugez pas si vous trouvez votre rôle difficile. C’est un travail exigeant. Soyez indulgent envers vous-même comme vous l’êtes envers les autres.
  5. Aller chercher du soutien professionnel. Beaucoup de proches aidants souffrent de dépression. Si vous éprouvez des problèmes de santé physique ou mentale, parlez-en à votre médecin ou à un professionnel de la santé mentale.

Les signes d’épuisement chez les proches aidants

On ne le dira jamais assez, il faut se soucier de sa santé et de son bien-être. « Les proches aidants sont tellement occupés à prendre soin des autres qu’ils négligent parfois leur propre bien-être », constate Jane Vock. Voici une liste de signes qui vous aideront à déterminer si vous souffrez d’épuisement professionnel :

  • Je ressens davantage de douleurs physiques.
  • Je ressens beaucoup de fatigue.
  • J’ai des maux de tête fréquents ou je suis plus souvent malade.
  • Je mange davantage ou je mange moins que d’habitude.
  • Je ressens de l’anxiété.
  • Je me fâche souvent ou je suis plus irritable.
  • Je ne m’intéresse plus aux choses qui me procuraient du bonheur.
  • J’ai tendance à m’isoler.
  • Je sens que j’ai perdu la maîtrise de ma vie.

Si vous vous reconnaissez dans ces affirmations, nous vous encourageons à aller chercher du soutien psychologique.

Prendre soin du nombre grandissant de proches aidants

Avec le vieillissement de la population, le nombre de proches aidants ira en augmentant, rappelle Jane Vock. Nous devons prendre soin de ceux-ci, car ils veillent sur tellement de personnes. Le Guide du proche aidant est un répertoire de ressources, de suggestions et d’outils conçu pour vous soutenir dans vos responsabilités. Par exemple, on y apprend comment chercher un professionnel de la santé. On y trouve aussi des vidéos pratiques qui montrent comment prendre soin d’une personne âgée. Ajoutez-le à vos favoris pour pouvoir le consulter en cas de besoin. Ce guide vous facilitera la vie et vous aidera à prendre soin de vous.

Pour de l’information ou du soutien, visitez LuminoSante.ca. Vous y trouverez un outil de recherche de professionnels de la santé, des ressources et bien plus.

DÉPOSÉ SOUS: