Gastronomie

Jamie Oliver : l’authentique engagé

Oliver a carrément lancé un genre, tant au petit écran que dans les livres de recettes, celui du gars décontracté qui embrasse la cuisine de façon très masculine, sans le décorum associé aux toqués.

Comment ne pas aimer ce chef de 37 ans? Découvert par hasard par la télévision en 1997 alors qu’il travaillait dans les cuisines du célèbre River Café, à Londres, il a été baptisé le «Naked Chef» (le chef nu) en raison de sa cuisine dépouillée des artifices d’une certaine gastronomie traditionnelle. Oliver a carrément lancé un genre, tant au petit écran que dans les livres de recettes, celui du gars décontracté qui embrasse la cuisine de façon très masculine, sans le décorum associé aux toqués. Il fait ses courses en Vespa, écoute de la musique rock et vulgarise sans manières l’univers des casseroles. Devenu une vedette internationale, ce père de famille (il a quatre enfants!) oeuvre toujours à démocratiser les bons plats. Il milite aussi pour une amélioration de la qualité de la nourriture servie dans les écoles britanniques. Malgré son horaire de fou, il a accepté de répondre à nos questions par courriel.

6 questions à Jamie

De nouveaux ingrédients préférés?
Les citrons marinés. Le quinoa.

Que devrait-on manger plus souvent au petit-déjeuner? De la purée d’avocat préparée avec une bonne dose de chili et de jus de lime, tartinée sur une tranche de pain au levain grillée, le tout garni de pancetta croquante (passée au four).

Je ne cuisine jamais sans… ma sauce Worcestershire.

Un arrêt épicerie incontournable à Londres?
La boucherie Barbecoa (82 Watling Street, barbecoa.com), en face de la cathédrale Saint-Paul. J’ai aussi une application (Jamie Oliver’s Food Guide App) qui donne des tonnes d’adresses cool partout dans le Royaume-Uni.

Votre plat végé préféré? Je suis très légumes en ce moment car j’essaie de manger moins de viande. J’adore mes burgers «vaches heureuses», faits d’un mélange de légumineuses
et d’un tas d’herbes fraîches.

Votre boîte à lunch idéale?
Par quoi commencer? On pourrait y mettre tant de choses. Elle déborderait de produits frais, croustillants, avec beaucoup de couleurs, de formes et d’amour. Tout ça, bien sûr, avec une bonne dose de chili!

Info: jamieoliver.com.



 

Bon à savoir
Ce sympathique Anglo est l’un des auteurs de livres de recettes les plus prolifiques. Devenu vedette du petit écran, le chef possède une flopée de restaurants, dont les Jamie’s Italian, où il célèbre son amour pour la bouffe italienne. Il a aussi ouvert trois Fifteen, destinés à la réinsertion sociale de jeunes sans emploi par l’entremise de la cuisine.