Vins et cocktails

Vins de canicule

Le soleil plombe et le mercure grimpe... Vite, un parasol - et un verre de vin!

Il fait trop chaud ? On sort le robot culinaire et on y jette tomates, concombres, poivrons, mie de pain, ail, jus de citron et huile d’olive pour préparer un gaspacho andalou.

L’accord classique : le servir avec un fino (xérès sec) bien frappé. Je recommande rarement les produits de grosses maisons, mais je fais une exception pour ce blanc 100 % palomino du domaine Tio Pepe. Abordable, il est idéal si l’on veut s’initier au fino. Arômes de noix et de cari, goût sec, bouche tendue… parfait avec une soupe froide espagnole !

Tio Pepe (González Byass) Extra Dry palomino fino, SAQ 242669, 19 $

tiopepe-web
Les étés caniculaires compliquent la tâche des vignerons, car le manque d’eau tend à ralentir la croissance et le mûrissement du raisin. En 2003, de grandes chaleurs accablaient l’Europe, mais Henri Milan, un viticulteur provençal qui travaille en mode bio, réussissait à produire un rouge (syrah, grenache, cinsault, mourvèdre) frais, riche et équilibré. Onze ans plus tard, ce vin présente un subtil arôme de sous-bois. À déguster refroidi, avec des côtelettes d’agneau au barbecue et une salade du jardin.

Henri Milan Les Baux de Provence Domaine milan 2003, saq 1229371, 25,80 $

henrimilan-web

DÉPOSÉ SOUS: