Mode

Looks festifs pour toutes les occasions

Après avoir dit oui à toutes les invitations de party, on se retrouve souvent désemparée pour se choisir une tenue. Rien ne sert d’écrire au père Noël: il n’est pas styliste. Les suggestions, c’est nous qui les distribuons!

Défilé Chloé (Photo: Imaxtree)

Romantisme rétro

La mode se nourrit constamment de nostalgie. Le 19e siècle fascine les fashionistas qui se réapproprient les volants romantiques et, surtout, les manches bouffantes. Conseil d’ami (styliste): on adopte, mais en modernisant le reste du look avec une jupe maxi ou un pantalon large contemporains, et un bijou épuré.

Défilés Dolce&Gabbana (gauche) et Akris (droite) (Photos: Imaxtree)

Réveillons du 24 et du 31

Le 24 décembre, on se met sur son 31… Et le 31 décembre, on se met sur son 36. Cette année, on prend le parti d’être chic pour célébrer les plus longues nuits.

De gauche à droite: défilés Dolce&Gabbana, Andrew GN et Talbot Runhof (Photos: Imaxtree)

Noir, mais encore?

Hors du noir, point de salut? La couleur consensuelle du chic se fait chauffer par de talentueuses prétendantes: vert sombre, rouge carmin, mauve, argent… Les teintes assumées des années 1980, comme le fuchsia et le bleu saphir, prennent aussi part aux réveillons.

Défilé Talbot Runhof (Photo: Imaxtree)

Floraison nocturne

Il n’y a pas que les poinsettias et les cactus de Noël qui fleurissent à la fin de l’année. Pour celles qui ont envie d’imprimés, des pétales poudroient sous les dorures et des bouquets éclosent dans les dentelles et les brocarts, transformant les robes et les corsages en parterres spectaculaires.

Défilés Cushnie (Photos: Imaxtree)

Asymétrie en reprise

Souvenirs des années disco, les coupes asymétriques font un retour dans le vestiaire nocturne. Manches en solo, bretelles de largeurs différentes, ourlets décalés  ces détails audacieux corsent un look!

Défilés Aigner (gauche) et Chanel (droite) (Photos: Imaxtree)

Années lumières

C’est une fin d’année faste en cristaux et brillances de toutes sortes côté accessoires. Le but est de réussir notre propre jeu d’ombres et de lumières – sans rester tapie dans le noir intégral ni nous transformer en sapin du Rockefeller Center! Quelques suggestions à adopter en touches (pas toutes en même temps):

  • Les barrettes et les bijoux saupoudrés de strass scintillent comme des étoiles filantes.
  • Les brillants illuminent les chaussures, en particulier les talons.
  • Pour un éclat plus discret, on peut habiller ses jambes d’un collant en lurex argent ou doré.

Défilé Tom Ford (Photo: Imaxtree)

Esprit smoking

Uniforme passe-partout au travail, le tailleur-pantalon noir a bien le droit de s’amuser après 18 h. Il peut faire équipe avec un haut festif en satin ou en velours, ou se pointer au party de l’entreprise avec un pantalon 100 % pailleté.

 

Défilés Blumarine (gauche), et Ermanno Scervino (droite) (Photos: Imaxtree)

Joyeuses bêtes!

Depuis quelques saisons, l’imprimé léopard a fini par s’imposer comme un basique… mais quand son fond se pare d’une couleur vibrante, c’est une autre ambiance qui s’installe. Les zébrures sont aussi partantes pour des colorations divertissantes.

Défilés Chalayan (gauche) et Roland Mouret (droite (Photos: Imaxtree)

Cocktail entre collègues

Une seule consigne à l’ordre du soir: profiter de l’ambiance détendue sans trop en faire, tout en respectant une certaine bienséance vestimentaire!

Défilé Veronica Beard (Photo: Imaxtree)

Combi pas compliquée

Au party de bureau, l’ambiance est plus relax qu’au meeting avec le VP finances, mais on ne veut pas être le sujet de conversation devant le photocopieur le lendemain matin. La combipantalon est devenue la star des garde-robes. Elle est un modèle de sophistication, avec un petit côté showbiz qui nous fait envie à ce temps-ci de l’année.

Défilés Carolina Herrera (droite) et Emilio de la Morena (gauche) (Photos: Imaxtree)

Choux décoratifs

Parmi les hauts faits esthétiques des années 1980, les nœuds géants reviennent se poser à la taille et sur l’épaule, façon paquet cadeau! Un truc soft pour intégrer la tendance: troquer une ceinture bijou contre un beau ruban lié en large boucle autour de la taille.

Défilé Aniye By (Photo: Imaxtree)

Déesses de la danse

  • Le sac-ceinture sert à autre chose qu’à ranger des barres tendres et de la cire de ski de fond. Les modeuses adorent les versions bijoutées et les portent fièrement en bandoulière. On fait comme elles quand on veut danser en toute tranquillité, en évitant d’abandonner son sac à main sans surveillance.
  • Nostalgie du Studio 54 et de ses clubbeuses glam  les sandales à plateforme imposante reviennent à l’avant-scène. Oui, elles sont hautes, mais leur talon assure de la stabilité quand on se déhanche sur la piste.

Défilés Philosophy di Lorenzo Serafini (gauche) et Peter Pilotto (droite) (Photos: Imaxtree)

Rayon loungerie

La fluide et soyeuse tendance boudoir se prête bien aux ambiances feutrées des bars lounges. La robe-nuisette à fines bretelles est la parfaite complice de celles qui recherchent une élégance sans ostentation. Et les frileuses peuvent l’envelopper d’une veste courte en fausse fourrure pour ajouter un cachet boho.

Défilé Cividini (Photo Imaxtree)

Apéros entre amis

Rendez-vous au lounge ou au bar karaoké pour un cocktail avec les amis? On peut choisir de demeurer dans sa zone de confort, ou décider d’en sortir pour trinquer à l’inattendu et au brin de folie!

Défilé Philosophy di Lorenzo Serafini (Photo: Imaxtree)

Rock’n’chic

Fions-nous à l’une des plus grandes légendes du rock pour festoyer avec style: le pantalon de cuir (ou de PVC)! Idolâtré par les influenceuses, il est aussi polyvalent qu’un jean, mais avec un bon quotient de «edge»! Trop rebelle? On peut l’amadouer en le portant avec une blouse romantique en dentelle.

Défilés Attuzarra (gauche) et Agnès B. (droite) (Photos: Imaxtree)

Règles d’or (et d’argent)

Pour extraverties seulement. Quand on a envie de se sentir comme une star en résidence à Las Vegas, on se paie la totale paillettes. Pour la sortir un peu de la case bling, on l’enfile avec un blouson de cuir et des baskets.

Défilé Aniye By (Photo: Imaxtree)

Drôles de pulls

Une soirée bar ou karaoké (ou les deux) est l’occasion de se relaxer et de mettre de côté une tenue trop habillée. On peut rester fidèle à son jean et l’associer à un pull confo, mais qui affichera une teinte spéciale comme un rose bonbon, ou un motif amusant ou insolite. À éviter: les pulls moches de Noël… on se comprend?

Défilé Roksanda (Photo: Imaxtree)

Du punch (sans alcool)

  • Les fêtes sont un bon prétexte pour lâcher prise et renouer avec son âme d’enfant. Peut-être pas jusqu’à apporter un ourson en peluche au bar… mais on peut se rabattre sur des accessoires poilus, comme cet adorable minisac
  • Pour danser sur les derniers succès de Lizzo, on fait appel à des chaussures fofolles, pavées de brillants. Mais qui ménagent AUSSI la voûte plantaire. Autrement dit: un talon pas trop haut et bien solide.

À lire aussi: Looks des fêtes: tendance cristaux