Tendances

6 questions à Mélissa Nepton

Rencontrée une heure avant la présentation de son défilé printemps/été 2014 à la Semaine de mode de Montréal, la designer nous parle de design, de famille et d’adrénaline.

Photo: Maude Arsenault

Photo: Maude Arsenault

1. Quelles sont tes inspirations pour la collection printemps/été 2014?

Le nom de cette collection étant Pikuseru (« pixel » en japonais), les imprimés et les silhouettes sont très géométriques. Par le passé, on a souvent exploré le blocking noir et blanc. Cette fois-ci, on a plutôt opté pour des motifs pixelisés afin de créer de nouvelles textures.

Côté silhouettes, la culture japonaise des années 1980 demeure une grande source d’inspiration. La zénitude et le bien-être qui lui sont associés m’interpellent. On a donc réinterprété les kimonos et les pantalons larges, maintenant écourtés, tout en gardant l’esthétisme structuré oriental et la fluidité signature de Mélissa Nepton.

2. Quel est ton look préféré de la collection?

Tous les ensembles avec les pantalons amples coupés tout juste au-dessus de la cheville. La silhouette est parfaite : c’est doux et structuré à la fois. Tout en restant très féminin!

3. Une semaine avant un défilé, cela ressemble à…

C’est assez fou! On est dans l’atelier et on court jusqu’à la dernière seconde. Tu coupes, tu raccourcis, tu modifies… Pour ce soir, quelques morceaux risquent de ne pas être achevés à temps. En ce moment même, des gens sont à l’atelier en train de réaliser les dernières finitions (90 minutes avant le défilé!). Si un look n’est pas prêt, on ne le montre pas. Personne ne le sait, sauf nous. On est déçus, mais tant pis!

Par: Jimmy Hamelin

Printemps/Été 2014. Photo: Jimmy Hamelin

4. Tu es très occupée depuis un certain temps : le nouveau statut de maman, l’expansion de ta griffe, la création d’une collection exclusive pour Target… Où puises-tu ton énergie?

Dans le bonheur de la famille. Mes moments « libres », je les consacre au bébé. Sinon, du temps strictement pour moi, je n’en ai pas. Je prends systématiquement une semaine de vacances par année, mais ce ne sera pas pour tout de suite. Dans deux heures, le défilé sera terminé, mais la vie continue. Nous commencerons à vendre la collection du printemps prochain partout au Canada, ce n’est pas le temps de se reposer! Ceci étant dit, je carbure à l’adrénaline et à l’envie de me surpasser. C’est donc un mode de vie qui me convient.

5. Parle-nous de ta collection pour Target. En quoi est-elle différente de ta marque?

Ma signature est la même, mais la collection s’adresse à un public dans la jeune vingtaine, contrairement à ma clientèle habituelle, agée de 35 à 60 ans. Les chandails en maille sont également un nouveau domaine pour moi. Le tricot requiert une main-d’œuvre qui est extrêmement rare à Montréal. J’ai donc profité de la collaboration avec Target pour créer quelques modèles.

La collection sera offerte à partir du mois décembre dans les magasins Target.

6. Quels sont tes plans pour la prochaine année?

Plusieurs projets sont planifiés pour les mois à venir, mais je ne peux malheureusement pas en parler tout de suite. Pour ce qui est de Target, je serais très heureuse de prolonger notre collaboration, mais je ne peux pas mettre tous mes œufs dans le même panier. Quoi qu’il arrive, un nouveau projet en remplace toujours un autre!