Trucs et conseils

La laine mérinos: la fibre surdouée

Elle est un allié pour le sport car elle isole du froid tout en évacuant l'humidité.

carnet-sportives-6

Porter de la laine pour s’entraîner ? Ça peut sembler incongru, mais on parle ici de laine mérinos. Cette fibre (qui provient du mouton du même nom) est trois fois plus fine que la laine ordinaire, donc forcément plus douce. On en crée des tricots délicats comme un mouchoir.

Elle est un allié pour le sport car elle isole du froid tout en évacuant l’humidité. Matière écolo, elle se lave à la machine, ne bouloche pas et est infroissable. Mais, surtout, elle a des propriétés antimicrobiennes naturelles qui font qu’elle ne sent jamais mauvais, peu importe combien on a sué ! Et c’est là qu’elle surpasse bien des tissus synthétiques…

Lorsque le mercure chute, l’idée est de superposer les couches de vêtements pour créer une isolation efficace sans être encombrée. Mais attention, toutes les laines mérinos ne s’équivalent pas ! Il y a de fortes chances qu’un pull fin en mérinos payé moins de 20 $ chez Costco pique la peau et bouloche. « On peut boire du café instantané ou un espresso fin préparé par un barista et cette boisson s’appelle toujours café ! C’est la même chose pour la laine mérinos. Il en existe plusieurs qualités selon l’élevage des moutons », explique Étienne Trudeau, représentant de la marque Icebreaker au Québec.

L’entreprise, leader dans son domaine, s’approvisionne chez les éleveurs des Alpes du Sud en Nouvelle-Zélande. « Cela nous permet de sélectionner les fibres les plus longues au diamètre fin qui répondent à nos normes de durabilité », dit-il. Psitt ! On en profite pour magasiner en ce moment, en solde, puisque ce n’est pas donné ! icebreaker.com

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !