Famille tout compris

Princesses et superhéros

On peut élargir le champ des possibles en ne qualifiant pas un déguisement d'Halloween de féminin ou de masculin. C’est un déguisement, point.

FamilleToutCompris-MariannePrairie

Cette année, pour la première fois depuis que je suis mère (et copropriétaire d’un rez-de-chaussée), j’ouvrirai ma porte à l’Halloween. Les bonbons sont achetés, la citrouille est découpée et les décorations sont installées. Venez vous-en les p’tits monstres, je suis prête!

J’ai bien hâte de voir quels genres de créatures et personnages viendront cogner chez moi. J’éprouve un plaisir attendri à regarder les enfants se transformer et à « faire semblant ». J’aime aussi voir la créativité et la débrouillardise se matérialiser dans des costumes originaux. Mais je suis aussi curieuse de savoir quels déguisements seront les plus populaires selon les sexes. Les fillettes de mon quartier tripent sur quoi? Et les garçons? Sans oublier les parents qui ont aidé/autorisé leur progéniture à sortir ainsi greyée?

Je sais, c’est de l’analyse sociale qui ne vaut pas plus qu’une gomme balloune. Mais L’Halloween est une occasion rêvée pour observer les stéréotypes de genre dans toute leur splendeur. Combien de jeunes filles pencheront pour un costume qui met en valeur (ou hypersexualise) leur beauté, leur douceur et leur bonté, tandis que leurs compagnons voudront plutôt incarner la force physique, le pouvoir et l’autorité? S’il n’y a rien de mal en soi à revêtir une robe de princesse ou une combinaison de superhéros. Il faut surtout être vigilant pour ne pas renforcer les comportements sexistes qu’ils suggèrent.

Istockphoto

Istockphoto

En cette journée de liberté vestimentaire totale, je crois que les parents peuvent élargir le champ des possibles en ne qualifiant pas un déguisement de féminin ou de masculin. C’est un déguisement, point. Puis encourager son enfant à choisir ce qui lui ferait plaisir, en ne se souciant pas de l’opinion des autres, c’est toujours gagnant (et surprenant).

Quant à moi, je serai la madame plate qui ne dira pas « Comme tu es belle! » aux princesses. Je vais plutôt m’enquérir des affaires courantes de leur royaume et de la qualité de la bouffe au château. Tout comme vous ne m’entendrez pas dire « Comme tu es fort! » aux superhéros. J’aimerais les questionner sur la façon dont ils concilient études et sauvetages de personnes en détresse. Et comment font-ils pour garder leur uniforme impeccable malgré toutes les bagarres?

Écrivez-moi : chatelaine@marianneprairie.com
Suivez-moi sur Twitter : @marianneprairie