Santé

Atténuer les rides sans opération

« Existe-t-il des techniques non chirurgicales pour atténuer les plis de chaque côté de la bouche ? J'ai entendu parler des radiofréquences. Ce traitement est-il offert ici et est-il efficace ? »

Plusieurs techniques non chirurgicales atténuent les sillons naso-géniens (les plis de chaque côté de la bouche) et la « ligne de la marionnette » (le pli oblique entre la commissure des lèvres et l’os de la mâchoire). Pour optimiser les résultats, on a souvent recours à des techniques complémentaires : les radiofréquences et le remplissage des rides par des injections locales.

Au Québec, la méthode des radiofréquences est pratiquée depuis deux ans environ et elle a été améliorée récemment. Elle est particulièrement indiquée chez les personnes dont la peau est relâchée à cause de la perte des fibres élastiques et du collagène ; ce phénomène, lié à l’âge, produit des « bajoues » sous la mâchoire et accentue les rides.

Résultats et inconvénients
On recommande les radiofréquences – méthode appelée Thermage – avant 55 ans, mais j’ai traité des personnes plus âgées avec succès. Cette méthode agit en élevant la température du derme. Sous l’effet de la chaleur, les fibres de collagène se contractent, atténuant les rides et resserrant la peau sur la mâchoire. La chaleur stimule aussi la formation de collagène nouveau. Souvent, le traitement affine également les pores et réduit les cicatrices d’acné, ainsi que l’acné elle-même. L’effet peut être immédiat, ou se manifester après quelques mois.

Le traitement doit être administré par un professionnel, car il faut contrôler la température et surveiller la réaction de la peau. Habituellement, de une à trois séances d’une durée de 60 à 90 minutes suffisent. Les résultats sont durables et les effets secondaires, minimes. Les inconvénients : environ 20 % des gens ne répondent pas à Thermage et le traitement coûte cher – jusqu’à 3 000 $ pour le visage complet et le cou. Cependant, il permet d’épargner beaucoup sur les injections de remplissage.

Cela dit, les injections seules, complétées au besoin par du Botox, peuvent donner de bons résultats. Les substances injectées stimulent la production de collagène (avec les produits inertes, l’effet est prolongé, tandis qu’avec les produits absorbés par l’organisme, il faut répéter périodiquement les injections). Sans traitement aux radiofréquences, il faut compter de 250 $ à 1 200 $ pour les premières injections, puis de 250 $ à 600 $ par an pour l’entretien.

L’opération demeure le traitement idéal pour une peau très relâchée. Thermage peut retarder l’intervention ou vous éviter un deuxième lifting.

Propos recueillis par Véronique Robert

Andrée Mathieu Serra est dermatologue à la Clinique Dermatolaser, à Montréal.