Santé

Avez-vous du flair ?

Un bon flair peut vous aider à avoir du succès au travail comme en amour. Pour savoir comment se porte le vôtre et découvrir de quelle manière vous pourriez le mettre à profit, répondez à notre jeu-questionnaire !

var titreQuiz= »Avez-vous du flair ? »; var nbQuestions=7; //Le script de choix de résultat se trouve en bas complètement!

Vous avez un flair du tonnerre

Votre flair est très développé, et vous avez naturellement la capacité de comprendre comment les autres se sentent… et comment vous vous sentez vous aussi. Des traits de votre personnalité vous rendent créative, sage et capable d’empathie. « Par contre, il vous arrive de vous sentir surstimulée par ce qui vous entoure et de vous oublier au profit des autres », prévient Jenna Avery, une coach de vie établie en Californie, qui se spécialise dans l’aide aux personnes hypersensibles. Tout comme vous, ces personnes ne savent pas s’entourer de barrières pour protéger leurs propres émotions : elles s’épuisent en prenant tout à cœur. Assurez-vous que vos propres besoins soient satisfaits en mettant en pratique les conseils qui suivent.

1. Gardez du temps pour vous
« Bien des gens voient le temps à consacrer à eux-mêmes comme une fantaisie ou un luxe, mais pour les personnes qui ont un bon flair, de l’intuition, c’est une nécessité absolue, dit Mme Avery. Changez votre façon de penser et apprenez à voir ces moments avec vous-même comme des fondements de réussite, de productivité et de bonheur. » Gardez-vous du temps pour rédiger un journal intime, méditer, faire une promenade ou simplement prendre un bon bain. « Des périodes de réflexion vous seront salutaires : elles vous aideront à faire face aux défis que suppose le fait d’être une personne naturellement empathique », ajoute-t-elle.

2. Misez sur un sommeil réparateur
Les gens bénéficiant d’un flair développé doivent s’assurer de dormir suffisamment. « Même si vous n’êtes pas fatiguée, prévoyez de 8 à 10 heures de repos », conseille Jenna Avery. Si vous avez de la difficulté à lâcher prise et que les problèmes de la journée vous habitent constamment, écrivez ce qui vous préoccupe et promettez-vous d’y revenir le lendemain.

3. Cessez de vous dénigrer
Cessez de vous tracasser avec la façon dont vous faites face aux situations conflictuelles ou difficiles. « Au lieu de vous demander ce qui ne va pas chez vous, demandez-vous quels sont vos besoins dans de telles situations », suggère Mme Avery. Si des idées négatives vous hantent continuellement, dites-vous qu’autour de vous, il y a des gens plus solides, de qui vous pourriez apprendre beaucoup. Pourquoi ne pas leur demander ce qu’ils feraient à votre place pour prendre un peu de recul ?

Votre flair est gage d’équilibre

Vous êtes capable d’une grande souplesse et pouvez faire face habilement à bien des situations, parce que vous savez garder un œil attentif sur les émotions des autres, tout en vous écoutant. Même si cela fait évidemment de vous une équipière recherchée, n’oubliez jamais de tenir compte de vos propres besoins. « Qui, moi ? », vous dites-vous sans doute. Oui, vous ! Voici comment mettre en valeur cet aspect de votre personnalité tout en restant vous-même.

1. Restez fidèle
Il est difficile de rester authentique quand on joue constamment les caméléons pour s’adapter aux autres. « Il est important de rester à l’écoute de vous-même, de vos besoins, de ce que vous voulez et de vos capacités », affirme Jenna Avery, une coach de vie établie en Californie, qui se spécialise dans l’aide aux personnes hypersensibles. N’oubliez jamais que vous êtes la personne responsable de votre équilibre et de votre bien-être, d’abord et avant tout.

2. Faites preuve de souplesse
« L’équilibre est un état précaire, qui nécessite des ajustements constants et exige une certaine forme de coordination », fait valoir Mme Avery. Il peut, par exemple, y avoir des jours où tous les problèmes du monde vous glissent dessus comme sur le dos d’un canard, et d’autres où vous les absorbez comme une éponge. « Gardez assez de souplesse dans votre vie et votre emploi du temps pour pouvoir vous adapter à ces changements de régime, qui sont naturels », conseille Mme Avery. Vous pourriez essayer de temps à autre de travailler de la maison ou d’adopter un horaire variable, si c’est possible.

3. Faites valoir vos opinions
Les gens bien équilibrés, qui sont au diapason de leur entourage, font d’excellents médiateurs. « Mais n’oubliez jamais de tenir compte aussi de vos propres opinions, conseille Mme Avery. Demandez-vous quelles répercussions ont sur vous les situations que vous vivez, quel est leur sens logique… » Ces questions vous aideront à prendre les bonnes décisions et à mieux répondre à vos besoins et à ceux des autres.

Vous êtes solide comme le roc

Votre solidité fait en sorte que vous savez ce que vous voulez et êtes en mesure d’exprimer clairement vos besoins. Vous savez également retomber sur vos pieds facilement dans l’adversité ou lors de situations conflictuelles. Mais savez-vous tenir compte des besoins émotifs des autres et de vos propres besoins ? Dans certaines situations, les sentiments doivent prendre le pas sur la logique, selon Jenna Avery, une coach de vie établie en Californie, qui se spécialise dans l’aide aux personnes hypersensibles. En d’autres moments, vous pourriez devoir modérer vos impulsions pour être un peu plus à l’écoute des besoins d’autrui. Essayez les trucs qui suivent : ils vous aideront à faire preuve d’une plus grande compassion et à mieux percevoir les autres.

1. Réservez du temps à la réflexion
Entre le travail, la lessive et les petits services rendus aux amis, il est important de prévoir un peu de temps pour vous. « Ajoutez une case horaire dans vos journées pour faire de l’exercice, prendre un bon repas, vous reposer et faire le point », suggère Mme Avery. Privilégiez des activités qui monopoliseront votre cerveau : randonnées en pleine nature, yoga, tai-chi ou course à pied. « Ces activités vous permettront d’aller au cœur de vous-même, dit-elle. Vous pouvez même, tout simplement, vous habituer à prendre une petite pause durant la journée pour vous demander “ Comment je me sens en ce moment ? ” » Être attentive à vos émotions vous aidera à contenir vos comportements impulsifs et à devenir plus sensible aux intérêts des autres comme aux vôtres.

2. Entourez-vous de gens positifs
Les gens comme vous, solides et équilibrés, aiment bien profiter de la compagnie d’amis et de proches qu’ils affectionnent pour conserver leur équilibre. Assurez-vous toutefois que ces personnes sont bel et bien celles qui vous donnent l’énergie dont vous avez besoin. « Est-ce bien un échange d’énergie et de sentiments positifs, ou ces personnes profitent-elles de votre présence pour déverser le flot de leurs problèmes, vous laissant complètement épuisée, insatisfaite et frustrée, demande Jenna Avery. Entourez-vous de personnes qui stimulent votre côté énergique de façon positive et qui vous aideront à exprimer vos émotions. »

3. Apprenez à « lire » les autres
Vous savez très bien ce qui vous convient à vous, à votre famille ou au travail – mais aidez-vous aussi les autres à réaliser leurs rêves ? « Il vous faut prendre conscience que tout le monde ne s’en va pas nécessairement en ligne droite comme vous le faites », conseille Mme Avery. Soyez « nourrissante » pour les autres, en faisant en sorte qu’ils soient dans un environnement confortable. Vous pourriez, par exemple, inviter une collègue plus timide à déjeuner ou à prendre un café avec vous ; vous découvrirez une personne unique, intéressante. Si une prise de bec survient avec un être cher, demandez-lui de vous envoyer par courriel une liste de choses qu’il souhaiterait voir changer et promettez de faire des efforts pour vous y conformer. Être plus attentive aux besoins et aux désirs des autres permettra de renforcer un réseau de soutien, qui pourrait vous être bien utile pendant les moments plus difficiles.

Au travail, vous entendez certains collègues chuchoter :

Vous vous demandez s’ils disent du mal de vous.
Vous vous dites que c’est encore des ragots de bureau qui ne vous concernent pas.
Vous vous demandez pourquoi ils ne partagent pas ces secrets avec vous, surtout que vous êtes au courant de bien des choses les concernant.

Vous organisez une fête et décidez d’inviter :

Une poignée d’amis très proches afin de les revoir et d’avoir le temps de discuter avec chacun d’eux.
Une douzaine d’amis qui se mêleront les uns aux autres et créeront des liens.
Tous les gens que vous connaissez – ce sera le party de l’année !

Lors de votre dernier tête-à-tête avec une amie :

Vous vous êtes rendu compte que vous devenez comme un vieux couple.
Vous avez raconté votre vie et vos tourments de long en large – elle ne parle jamais beaucoup d’elle-même.
Vous l’avez longuement écoutée et avez presque versé une larme, émue par ses propos.

Vous travaillez mieux :

En équipe – vous pouvez apprendre des autres, tout en faisant les choses à votre rythme.
En solo – le silence et la tranquillité favorisent une concentration optimale.
Dans un environnement où ça bouge, où vous pouvez prendre les choses en main et faire valoir vos idées auprès des autres.

Si vous deviez dire comment votre meilleure amie vous perçoit, vous diriez :

Que vous ne savez pas trop comment, mais que ce doit être positif, parce que vous vous entendez bien depuis longtemps.
Qu’elle peut lire en vous comme dans un livre, parce que vous êtes une personne fondamentalement authentique et honnête.
Qu’elle vous décrirait sans doute comme vous le feriez vous-même.

Vous prenez rendez-vous avec un psychologue pour explorer des émotions profondément enfouies en vous. Une fois sur place :

Vous savez exactement quoi partager et, sans doute, ce que signifient ces émotions.
Vous répondez à toutes les questions que l’on vous pose et voyez vos émotions sous un jour nouveau.
Avec confiance, vous dressez la liste des événements importants qui ont jalonné votre vie, tout en vous fiant aux compétences de ce professionnel pour vous aider à mettre le doigt sur les émotions qui valent la peine d’être analysées.

Après avoir terminé un important travail, on vous fait des critiques plutôt acerbes :

Vous êtes étonnée, surprise, mais vous ferez en sorte de tenir compte des suggestions que l’on vous a faites.
Vous rongez votre frein tout le reste de la journée, mais réfléchissez à la manière dont ces commentaires vous serviront.
Vous êtes fâchée et discutez de chaque point soulevé avec les personnes concernées, parce que vous n’êtes pas d’accord.

var entete=’

Question  de ‘+nbQuestions+’
‘+ titreQuiz +’

‘; //INFORMATIONS SUR LES QUESTIONS ICI!!!! var resultat1=$(« #resultat1 »).html(); var resultat2=$(« #resultat2 »).html(); var resultat3=$(« #resultat3″).html(); var idPage= »#page1″; var intPage; var idNext; var quelleQuestion=0; var numQuestionGenerer=0; var lienSpan= » »; for(i=1;i<=nbQuestions;i++){ section="#page"+i; numQuestionGenerer=i; lienSpan=section+" .numeroQuestion"; $(section).hide(); $(section).prepend(entete); $(lienSpan).append(numQuestionGenerer); if(i<nbQuestions){ $(section).append("

« ); } else { $(section).append(« 

« ); } } quelleQuestion=0; $(« #page1″).show(); function suivant(){ var lienQuestion=idPage+ » table tr td :checked »; var valeurReponse=$(lienQuestion).length; if(valeurReponse==0){ alert(« Veuillez choisir une réponse »); }else{ changePage(); } } function changePage(){ quelleQuestion=quelleQuestion+1; idPage= »#page »+quelleQuestion; intPage=quelleQuestion+1; idNext= »#page »+intPage; $(idPage).hide(); $(idNext).fadeIn(‘fast’); } function calculeReponse(){ var lienQuestion=idNext+ » :checked » var valeurReponse=$(lienQuestion).length; if(valeurReponse==0){ alert(« Veuillez choisir une réponse »); }else{ changePage(); var total=0; for (i=1;i<=nbQuestions;i++){ quelleQuestion="question"+i; var valeurQ = $('input[name='+quelleQuestion+']:checked').val(); total = total + parseInt(valeurQ); } //CHOIX DE RÉSULTAT if(total10 && total=15){ $(« #txtResultat »).append(resultat3); } $(« #txtResultat »).append(« 
Retour au début

« ); } }