Santé

J'ai testé un appareil pour gazéifier l'eau

L'appareil Fizzini de Hamilton Beach.

fizzini

J’en bois des litres. Le jour comme le soir. Et ma petite famille aussi. Ça prend donc de la place dans mon panier d’épicerie. C’en est presque ridicule. Quel gaspillage, ces bouteilles d’eau gazéifiée ! Le plastique et le verre se recyclent, d’accord. Mais que penser de l’énergie consommée (des camions qui brûlent de l’essence, des entrepôts où  sont stockées les cargaisons…) pour amener cette boisson jusqu’à nos tables ?

Les bidules qui transforment l’eau plate en eau gazeuse me faisaient de l’œil depuis un moment. J’hésitais : j’étais si fière de m’être débarrassée du superflu qui traînait dans le fond de mes armoires… Mais bon, il fallait que j’essaie.

L’appareil Fizzini de Hamilton Beach est plutôt compact – pensons rangement, n’est-ce pas ? Il se manie aisément sans électricité. On n’a qu’à remplir le contenant d’eau froide du robinet, insérer une cartouche de CO2 dans le dispositif, tourner le bouton d’injection et hop ! Après l’effervescente tempête d’air, on attend 10 secondes avant de se servir un verre. Rien de plus simple. On peut même choisir le degré de finesse des bulles.

Le Fizzini permet aussi de fabriquer des boissons gazeuses… Ou, mieux encore, d’ajouter au pétillant des sirops maison qui rappellent les beaux jours de l’été. En plein mois de janvier, une eau aromatisée à la rhubarbe et à la cardamome est plus que bienvenue. N’est-ce pas d’ailleurs le temps de penser aux prochaines grandes vacances ?

Fizzini, de Hamilton Beach, 10 cartouches de CO2 incluses, dans les grands magasins et les quincailleries, 49,99 $.

Boîte de 10 cartouches de CO2 de rechange, 8,99 $. hamiltonbeach.ca