Santé

Lâcher prise: une nécessité pour passer à travers les fêtes

Cette impression que l'on arrivera pas à Noël en même temps que tout le monde, beaucoup de gens l'ont. Même notre rédactrice en chef adjointe, Johanne Lauzon.

johanne-lauzon-400

Encore cette désagréable impression : je n’arriverai pas à Noël en même temps que tout le monde. Comment expliquer que vous et moi, on soit toujours à la course ET en retard ?

Ce rythme de vie – toujours plus vite ! – devrait au moins nous donner une longueur d’avance. Ben non, c’est le contraire. À cette période, juste avant les réjouissances de fin d’année, je rêve de partir m’installer à Ouagadougou. Décélérer, prendre le temps, oublier les deadlines… Je sais, je sais. Je ne déménagerai pas outre-mer d’ici deux mois. Mais fantasmer sur cette possibilité me permet de passer à travers les journées aux cadences infernales et les semaines tristounettes de novembre. Farfelu ? Pas tant que ça. D’après les experts, en période de stress, il est bon de trouver des solutions, aussi folles soient-elles, pour relâcher la tension. C’est ainsi qu’on peut reprendre la maîtrise de sa vie. Pour les unes, c’est voyager, créer, s’entraîner, faire du bénévolat, pour les autres, c’est lire, écrire, chanter, méditer, rêver. À chacune sa solution.

Et vous, quelle est la vôtre ?

Suggestion de lecture: 

mediter-livre-moienmieux

Il est arrivé comme la carte postale d’une amie dont j’aurais espéré un signe. Le nouvel album de Nicole Bordeleau invite à ralentir. Avec Méditer en toute simplicité, la maître en yoga et en méditation apaise les esprits les plus agités. Une belle façon d’apprivoiser cette pratique millénaire qui, la science le confirme de plus en plus, combat le surmenage physique et mental.

15,99 $, en magasin ou en ligne à yogamonde.com.