Santé

Maux de tête : quand faut-il consulter?

Vous souffrez de maux de tête fréquents? Voici comment déterminer si une visite chez le médecin s’impose.

Photo: iStock

Photo: iStock

Inutile de se précipiter à la clinique si vous souffrez de maux de tête occasionnels. « Si vos maux de tête sont quotidiens ou presque, il serait toutefois bon d’aller consulter un médecin pour déterminer le type de céphalée dont vous souffrez. Il sera peut-être aussi nécessaire de passer des tests pour savoir si ce qui les provoque est grave », explique le Dr Jonathan Gladstone, directeur de la Gladstone Headache Clinic à Toronto et président de la Canadian Headache Society. On recommande aussi d’aller voir un médecin en cas de maux de tête intermittents, mais un peu moins fréquents (quelques jours par semaine ou par mois), s’ils ne cessent pas avec le temps.

Les cas urgents

Certains symptômes ne trompent pas. Les maux de tête avec douleur aiguë (lorsque « la douleur va de 0 à 10 d’un coup », précise le Dr Gladstone) qui surviennent soudainement nécessitent une attention immédiate à l’urgence. Les médecins doivent alors voir si quelque chose de grave s’est produit, comme une hémorragie cérébrale.

En cas de mal de tête intense accompagné de fièvre et de raideurs au cou, on doit aussi voir un médecin pour écarter la possibilité d’une méningite. Même chose si d’autres symptômes neurologiques se manifestent, comme une perte d’équilibre et de coordination ou encore de la difficulté à parler.

Se préparer avant de consulter

Avant d’aller consulter un professionnel de la santé, le Dr Gladstone encourage les patients à tenir un journal de leurs maux de tête. Les éléments importants à noter : quand et comment la douleur a commencé, sa durée et son intensité (sur une échelle de 1 à 10), ainsi que les médicaments pris et leur degré d’efficacité. Notez-y également tous les éléments déclencheurs possibles, comme la période du cycle menstruel, le niveau de stress, les troubles de sommeil, les changements météorologiques, la nourriture consommée ou les repas sautés.

Si vous souffrez de maux de tête occasionnels, il ne sera normalement pas nécessaire de faire des tests pour établir un diagnostic. Un médecin se contentera de faire un bilan de santé et de vous poser des questions. La plupart du temps, il s’agira de céphalées de tension ou de migraines, un mal qui afflige près de trois millions de Canadiens.

« Il est rare qu’une tomodensitométrie (TDM) arrive à déceler la cause des maux de tête occasionnels, explique le Dr Gladstone. Il vaut donc mieux l’éviter pour ne pas exposer inutilement le patient à des radiations. Même chose pour l’imagerie par résonance magnétique ou IRM, sauf que celle-ci peut parfois révéler des causes d’anxiété ou de stress inutile, comme un kyste bénin. »

Un médecin voudra connaître les antécédents médicaux d’un patient souffrant de maux de tête fréquents et récurrents en plus de lui faire passer un examen physique. Il est aussi possible qu’il lui prescrive, au besoin, une tomodensitométrie ou une IRM du cerveau pour écarter tout problème qui ne pourrait être détecté autrement. Selon la nature des symptômes, un examen de la vue, une analyse sanguine ou une radiographie des sinus pourraient être effectués. « Si le médecin de première ligne n’est pas certain du diagnostic, il vous dirigera vers un neurologue. Celui-ci arrive généralement à des conclusions », affirme le Dr Gladstone.

Dans une étude publiée en 2014 dans la revue Neurosurgery, des neurochirurgiens ont soulevé une inquiétude par rapport à la directive de limiter au maximum la neuroimagerie (comme la TDM) chez les patients déjà traités pour des céphalées stables. À leur avis, cela risque d’empêcher ou de retarder certains diagnostics de tumeur au cerveau. Finalement, des tests plus approfondis peuvent être envisagés si, à la lumière de vos antécédents médicaux, votre médecin le juge pertinent.

Heureusement, il est possible d’agir en amont pour prévenir ces douleurs désagréables. Il suffit de modifier quelques-unes de vos habitudes de vie : bien s’hydrater, ne pas sauter de repas, se coucher et se lever aux mêmes heures chaque jour, faire régulièrement de l’exercice, pratiquer des techniques de relaxation et de réduction du stress, par exemple. Sinon, les médicaments en vente libre et sur ordonnance offerts sur le marché vous aideront à atténuer la douleur liée à la plupart des maux de tête.