Santé

Minimiser les cicatrices

« Ma fille de cinq ans a récemment subi une blessure au front qui a exigé des points de suture. Risque-t-elle d’en garder une cicatrice, vu son jeune âge ? Par ailleurs, est-il possible d’améliorer l’apparence de la cicatrice d’une césarienne subie il y a deux ans ? »

Contrairement à ce que l’on croit, les blessures profondes (qui atteignent le derme) risquent de laisser une cicatrice plus apparente chez l’enfant et le jeune adulte que chez la personne âgée, parce que l’organisme jeune produit plus de collagène (composant principal du tissu cicatriciel), qui donne à la peau cicatrisée sa couleur blanchâtre et sa texture moins souple.

Au début, il est important de garder la plaie de votre fille propre et humide. Nettoyez-la toutes les 12 heures (avec une solution saline ou avec du peroxyde d’hydrogène), appliquez un onguent antibiotique de type Polysporin et recouvrez d’un pansement pour protéger et conserver l’humidité (le fil de suture ne doit pas se dessécher).

Une fois les points retirés, vous pourrez appliquer un produit à base de silicone, qui empêche la production excessive de tissu cicatriciel. Il en existe plusieurs en vente libre ? sous forme d’onguent de type Dermatix ou Polysporin Solution anti-cicatrices, ou sous forme de pellicules de type Cica-Care, que l’on porte au minimum 12 heures par jour pendant trois mois.

Si la cicatrice est très rouge et bombée, et si elle est susceptible de causer un préjudice esthétique, vous pourriez consulter un dermatologue qui offre des traitements au laser. Habituellement, trois ou quatre traitements, à quatre semaines d’intervalle, réussissent à minimiser la formation de tissu cicatriciel. Plus tôt on s’y prend, meilleurs sont les résultats.

 

Cicatrices anciennes
Quant à la cicatrice laissée par votre césarienne, il est possible d’en améliorer l’apparence grâce au laser si elle est encore rouge, enflée et sensible. Sinon, les traitements pourraient rendre la peau plus souple et moins blanchâtre, mais ils ne pourront pas l’effacer complètement.

Si la cicatrice est très large et située à un endroit où la peau n’est pas étirée par des mouvements, il est parfois possible de la « reprendre », en recoupant la peau et en suivant toutes les étapes énumérées plus haut. Cependant, si vous avez tendance à avoir des cicatrices hypertrophiées, une nouvelle intervention n’est pas à conseiller : vous risquez de vous retrouver avec une cicatrice d’apparence semblable.

Propos recueillis par Véronique Robert.

Andrée Mathieu Serra est dermatologue à la Clinique Dermatolaser, à Montréal.