Santé

Traitement de grosses veines

« Comment peut-on traiter les grosses veines très malades sans chirurgie ? Ces traitements sont-ils très coûteux ? »


 

L’intervention chirurgicale visant à retirer une veine importante, comme la saphène interne, a encore sa place, surtout si la veine est grosse. L’opération consiste à pratiquer une incision, puis à insérer une tige ou un fil métallique jusqu’à l’origine de la veine, dans l’aine. On pratique ensuite une deuxième incision au genou ou à la cheville, et enfin on retire la veine au complet. La convalescence est d’environ trois semaines. Le chirurgien est rémunéré par la RAMQ, mais la patiente doit payer la location de la salle d’opération (450 $ la demi-heure, soit moins de 1 000 $ en général).

Deux techniques nouvelles, l’échosclérose et le laser endo-veineux, permettent maintenant de traiter en cabinet même des veines de dimensions importantes.

L’échosclérose consiste à injecter dans la veine un produit appelé Tromboject, sous forme liquide ou de mousse. L’intervention ne nécessite aucune anesthésie. L’emploi de la mousse, très populaire en Europe, se répand rapidement chez nous. C’est une méthode efficace, mais qui entraîne un peu plus d’effets secondaires que le Tromboject liquide.

En effet, il est important de limiter la quantité de produit (pour ne pas envoyer trop d’air dans la veine), et le risque de créer des taches d’hyperpigmentation est plus élevé qu’avec le liquide. De plus, ce procédé est déconseillé aux femmes sujettes à des migraines avec aura. Il n’y a pas de véritable convalescence ; la patiente doit porter un bandage élastique pendant les trois jours suivant l’intervention, éviter les activités physiques intenses et ne pas soulever de poids pendant cinq jours. Un traitement d’échosclérose coûte 100 $. En général, il faut compter deux traitements, plus quelques centaines de dollars pour le traitement subséquent des veines collatérales et des varicosités.

Le docteur Jean-François Mercier, chirurgien plasticien, est le seul au Québec à offrir le laser endo-veineux. Cette intervention effectuée sous anesthésie locale consiste à introduire une sonde laser (à travers un cathéter) là où la veine malade est accessible ; on achemine ensuite la sonde jusqu’à l’origine de la veine, puis on décharge le laser.

Cette technique ne sert que pour les veines profondes. Le médecin pratique ensuite des micro-incisions pour retirer les veines collatérales apparentes, ce qui en fait un traitement assez complet – le tout coûte 1 500 $. Il ne reste ensuite que les veines moyennes et les varicosités à traiter. La convalescence est plus courte que pour une opération conventionnelle.

Propos recueillis par Véronique Robert

Jacqueline David, phlébologue, a fondé la Clinique Docteur Jacqueline David, à Laval.