Société

Changement de cap

« Je désire changer d'occupation sans retourner longtemps aux études. Quels sont les domaines où l'on manque de main-d'œuvre ? »


 

Effectuez d’abord une recherche sur les programmes de formation ou de transition professionnelles, notamment sur les sites ci-dessous et auprès d’un CLE (Centre local d’emploi). Les prestataires de l’assurance-emploi et de la sécurité du revenu, entre autres, sont généralement admissibles à des formations subventionnées.

Plusieurs secteurs en pénurie de main-d’œuvre offrent la formation après embauche. De nombreux sites Internet peuvent vous être utiles. Celui d’Emploi-Avenir offre une mini-démarche d’orientation à partir de vos intérêts. Le site IMT (information sur le marché du travail) vous permet de cibler les postes vacants par région et par secteur. Je recommande aussi Mon emploi.com, qui offre un portrait du marché de l’emploi au Québec. Le magazine gratuit Jobboom, disponible dans divers endroits publics, propose pleins de renseignements sur l’emploi.

Dans le domaine de la santé, on manque de préposé(e)s aux bénéficiaires. Plusieurs établissements offrent une formation de six mois. On manque également d’infirmières et d’infirmières auxiliaires ; malheureusement, les programmes ne facilitent pas la réorientation des adultes, car ils ne reconnaissent pas l’expérience acquise dans d’autres secteurs (ainsi, tous les candidats doivent s’inscrire à des cours de philosophie, même s’ils en ont déjà suivi).

Secrétaires recherchées
Les secrétaires juridiques sont une denrée rare, en particulier en matière de litige et de droit des sociétés. Plusieurs cabinets d’avocats sont prêts à former une personne sans compétence dans le domaine juridique si elle possède cinq ans d’expérience et un CV intéressant en secrétariat. Dans le secteur du secrétariat, cette occupation est parmi les mieux rémunérées. Les agences de placement ont toujours des postes de secrétaires juridiques à pourvoir.

Il est fréquent que l’on offre également la formation dans le milieu des assurances, sérieusement touché par les départs à la retraite. Les entreprises sont toutes à la recherche d’agents, de courtiers et d’experts en sinistres.

Au cas où vous envisageriez un travail manuel, je vous signale qu’il existe un manque criant d’opérateurs(trices) dans le secteur du moulage de plastiques. Une fois formés, ces employés peuvent gagner de 20 $ à 25 $ l’heure. La plupart des entreprises offrent la formation. Un diplôme de cinquième secondaire est exigé.

Propos recueillis par Véronique Robert

Nathalie Lord est conseillère en gestion de carrière chez Les Débusqueurs de talents cachés, à Montréal.