Entrevues

Emmanuelle Latraverse, chef du bureau parlementaire, Radio-Canada

« Malgré ses 34 ans… » Voilà comment la direction de Radio-Canada annonçait l’été dernier la nomination d’Emmanuelle Latraverse au poste de chef du bureau parlementaire de Radio-Canada à Ottawa. C’est vrai que, à 34 ans, on a encore la vie devant soi, le temps de rêver à ce que l’on veut apporter à la société. Mais Emmanuelle a une longueur d’avance. Une brillante carrière qu’elle doit à une ambition incontestable, à son ouverture d’esprit et à son intelligence parfois intimidante qu’elle sait mettre à profit avec justesse et avec une générosité plutôt rare dans notre métier de journaliste politique. Autre rareté : Emmanuelle est une des seules de la station d’Ottawa à avoir son propre bureau. Pas un bureau à cloisons mais un bureau fermé avec quatre murs et une porte. C’est devenu avec le temps une petite oasis, un aperçu de son univers personnel, de ce qui la motive et la passionne. Il y a une photo d’Emmanuelle radieuse le jour de son mariage et une autre de sa lune de miel en Thaïlande. Une photo avec le président Sarkozy à Paris (il est de dos, mais nous savons tous que c’est lui). Une autre prise en Haïti, puis une à Kandahar sur la base militaire. C’est Emmanuelle sous toutes ses coutures, une femme dévouée et courageuse. Il y a aussi quelques paires de souliers à talons hauts qui traînent en tout temps sous son bureau. Elle s’entête à dire qu’ils sont confortables, mais je peux vous jurer le contraire. L’entêtement, heureusement, c’est un atout dans notre métier. Elle est une grande journaliste, avec ou sans ses talons hauts.