Entrevues

Josée di Stasio et Graziella Batista : la séance photo

Comment se déroule une séance photo sous le signe de la gourmandise ? Autour d’un apéro, en toute convivialité… et avec beaucoup d’accessoires cuisine et d’en-cas appétissants !


 

Plusieurs jours avant la séance photo, les stylistes choisissent soigneusement les articles de cuisine et les accessoires déco qui agrémenteront le décor.

Le jour J, on transporte le lot d’accessoires, en prenant soin d’avoir sous la main plusieurs couleurs d’un même article. Sur place, on sélectionne ceux qui produiront le plus bel effet. On dresse ensuite la table, peaufine le pli d’une nappe, le lustre d’un couvert, celui d’un verre, d’un plat de service et… clic !


 

Revenant tout juste du lancement de la programmation automnale de Télé-Québec, Josée passe d’une tenue glamour à une tenue plus décontractée. Avec l’aide de sa styliste et amie Monique Macot, elle choisit, parmi ses propres vêtements, ce qu’elle portera pour la séance photo.


 

Le photographe, Jean Longpré – qui a aussi réalisé les photos du deuxième livre de Josée, Pasta et cetera –, fait un gros plan sur les figues servies en apéro. À ses côtés, Stéphan Boucher, styliste culinaire et complice de Josée.

Combien de temps a duré cette séance photo ? Près de quatre heures ! Mais les clichés en plan rapproché de chacune des recettes du dossier ne seront réalisés que lors d’une autre séance photo qui, elle, durera plus de deux jours.


 

Josée se fait maquiller avant de passer sous l’œil expert du photographe.


 

Pendant ce temps, Sophie Banford, rédactrice en chef adjointe, Art de vivre, Mode et beauté, son fils Philippe et Stéphan Boucher patientent volontiers au salon.


 

La chef Graziella Batista, propriétaire du restaurant italien qui porte son nom, est fin prête. Petite pause émerveillement devant les enfants, Philippe et Adèle, qui s’amusent.


 

À titre de rédactrice en chef invitée du numéro gourmand, Josée regarde attentivement les résultats de la séance photo, au fur et à mesure qu’elle se déroule. Parmi toutes les photos prises, seuls quelques clichés seront sélectionnés.


 

Le photographe adjoint, Maxime Desbiens, s’affaire à remplir les verres de Masi, un vin d’origine italienne que le groupe déguste… pour les besoins de la cause, bien sûr !


 

La petite Adèle, un brin timide devant l’appareil photo, se laisse tranquillement amadouer par Josée, qui lui offre une tartine.


 

Fou rire général, croqué par le photographe.


 

La complicité est palpable entre Josée et Graziella, amies de longue date, toutes deux amoureuses de la bouffe et ferventes avouées de cuisine italienne.


 

Cin cin ! On lève notre verre à la santé de tous les gourmands !


 

Comment créer de façon crédible une atmosphère d’apéro entre amis ? Chacun des convives photographiés doit goûter réellement à tout ce qui se trouve devant lui… L’art de joindre l’utile à l’agréable, dites-vous ?


 

Un verre de lait, c’est bien, mais à deux, c’est encore mieux !


 

Tout ce qu’on ne voit pas… mais qui permet à la séance de se dérouler rondement !

DÉPOSÉ SOUS: