Entrevues

Louis Morissette : la séance photo

Louis Morissette ne raffole pas des séances photo : trop long, trop de poupounage! « L’homme qu’on aime » a pourtant été si flatté par notre invitation qu’il a accepté de jouer les modèles pour la couverture, en plus de poser avec Véro... une première pour le couple!


 

Pendant qu’il se fait maquiller par Bruno Rhéaume, Louis explique que c’est la première fois qu’il fait la couverture d’un magazine féminin. « Ça me flatte beaucoup d’avoir été contacté par Châtelaine. Je n’arrivais pas à y croire au début. Surtout quand ma blonde m’a fait remarquer qu’il n’y a qu’un numéro  » Les hommes qu’on aime  » par année. »


 

On veut un Louis naturel et viril, avec une barbe de trois jours ! Le problème, c’est que la barbe en question aurait justement eu besoin d’une journée ou deux de plus… Pour la rendre plus fournie, Bruno dessine quelques poils ici et là, à l’aide d’un crayon.


 

Même s’il n’aime pas les séances de « poupounage », Louis est très à l’aise dans son rôle de modèle et ne peut s’empêcher de lancer quelques blagues lorsqu’il en a l’occasion. « Louis a justement été choisi parce qu’il est drôle et naturel. En plus, c’est un homme actif, qui profite d’une carrière bien remplie, en tant qu’auteur et comédien », souligne Sophie Banford, rédactrice en chef, Art de vivre.


 

Des souliers, Louis en a bien une trentaine de paires… C’est son point faible en matière vestimentaire ! Lorsque la styliste Catherine Demers lui propose d’essayer des chaussures (qu’elle tient sur la photo) grises et décontractées, un grand sourire se dessine sur son visage : « Je vais les acheter »!


 

En parlant avec Cindy Synnett, rédactrice en chef de Châtelaine.com, Louis explique qu’il est « quelqu’un de comique et cinglant, avec un côté pépère et ennuyant ». D’ailleurs, les amateurs de la télésérie C.A. croient peut-être que c’est lui qui a fait les premiers pas avec Véronique, mais ce n’est pas le cas… Loin de son personnage macho de Jean-Michel (C.A.), l’auteur était plutôt intimidé par la blonde animatrice. Un jour, il a toutefois avoué à la radio que s’il avait la possibilité de rencontrer une personnalité, il choisirait Véronique Cloutier. Quand celle-ci lui a téléphoné pour le remercier de son commentaire, elle l’a trouvé intéressant et l’a plus tard recontacté pour l’inviter à prendre un café… On connaît la suite : une histoire d’amour qui date de neuf ans et qui a donné naissance à trois enfants !


 

Louis essaie un deuxième ensemble, qu’il aime autant que le premier. « Je sens que ce que je porte me ressemble. » La séance se déroule très bien, et la photographe a plusieurs bonnes photos en banque, mais l’équipe veut continuer… « Louis nous a montré son côté gentil et sympathique, mais on veut voir plus d’attitudes », explique Catherine Gravel, directrice artistique de Châtelaine.


 

Véronique Cloutier vient d’arriver et elle passe tout de suite au maquillage pour ne pas perdre de temps, car la journée est déjà bien avancée. « Bon, elle va me contrôler », lance Louis avant d’aller la saluer en riant.


 

Véro collabore avec Bruno et Manon (Côté) depuis plus de 11 ans, et c’est toujours un plaisir pour elle de se laisser aller à leurs bons soins. Aujourd’hui, sa coiffure sera inspirée de celle de Madonna dans les nouvelles publicités de Dolce&Gabbana.


 

Après avoir enfilé un jean et une camisole décontractés, Véro rejoint Louis pour les premiers tests d’éclairage. Pendant que Maude Arsenault photographie le couple, Sophie et Catherine regardent les résultats, en temps réel.


 

Moins à l’aise que sa conjointe pour les photos en couple, Louis se laisse pourtant gagner par l’enthousiasme de Véro et finit par retrouver son naturel. « C’est la première fois qu’on fait ce genre de photos. Notre vie de couple, c’est personnel, mais, pendant mon entrevue avec Jean-Yves Girard (journaliste pour Châtelaine), j’ai insisté sur le fait que Véro et moi, on forme une équipe. Ces photos vont dans ce sens, c’est pourquoi je trouvais qu’elles étaient justifiées. J’avoue que j’avais quand même un peu peur que ce soit quétaine, mais ce ne l’est pas. Je suis très content ! »


 

Les photos du couple sont destinées aux pages intérieures du magazine. La photographe cherche à obtenir des photos plus coquines, dans lesquelles on sent l’amour et la tendresse qui règnent dans le couple.


 

Entre deux photos, le couple a l’agréable surprise d’apprendre que le premier épisode du Verdict, présenté la veille à Radio-Canada, a obtenu une cote d’écoute de plus d’un million de téléspectateurs. Impossible pour eux de contenir leur joie !


 

Comme Louis, Véro n’aime pas particulièrement les séances photo. « Pour moi, c’est un mal nécessaire, même si, souvent, je suis heureuse du résultat. » Et, aujourd’hui, satisfaite ? « Très ! On a l’air naturels, et tout s’est bien déroulé. C’est la seconde fois que je pause pour Châtelaine et, les deux fois, le résultat m’a beaucoup plus. »


 

Une dernière photo du couple avant de clore la journée. L’animatrice en profite pour se pencher doucement dans le cou de son amoureux. « Je lui dis toujours qu’il sent bon ! »


 

Le numéro sur « Les hommes qu’on aime » avec, en couverture, un Louis Morissette frais, simple et craquant !

DÉPOSÉ SOUS: