Entrevues

Michèle Boisvert, responsable du cahier Affaires, La Presse, chroniqueuse radio

Depuis le tout début de sa carrière journalistique, Michèle Boisvert n’a jamais hésité à foncer tête bien relevée pour prendre sa place dans un milieu dominé par les hommes et… de vieilles façons de concevoir l’économie et les finances. Elle a contribué à l’avancement des femmes, de plus en plus présentes dans les sphères de décision et d’influence. Toutes les statistiques démontrent qu’elles sont encore largement sous-représentées dans le monde des affaires, mais les choses évoluent. En partie grâce à Michèle Boisvert.

Pionnière donc – première femme à la tête d’un magazine économique à la radio et à la section économie de La Presse.

C’est un vrai plaisir de l’écouter et de la lire parce qu’elle est à la fois professionnelle et humaine, accessible et précise. Elle s’est toujours démarquée par sa capacité à résumer l’information, son talent à nous faire comprendre les enjeux les plus complexes… et son rire communicatif qui nous accompagne tous les matins à la radio. Elle est responsable des pages économiques du quotidien de la rue Saint-Jacques après y avoir été éditorialiste et reporter à partir de 2002. Elle était avant journaliste à Radio-Canada : à la radio, à l’émission Les affaires et la vie, et à la télé, à Capital Actions.

Pédagogue, elle rencontre souvent des jeunes pour leur parler de l’importance du journalisme. Elle est un modèle – Prix Femmes de mérite 2009 du Y des femmes, Communications. Elle sait de quoi elle parle. C’est ce qui fait qu’on s’arrête pour l’écouter, pour la lire et, surtout, pour l’apprécier.