Entrevues

Stefano Faita : la séance photo

Après plusieurs mois sans personnalité masculine en couverture (Louis-José Houde dans le magazine de juin 2009), Châtelaine a décidé d’inviter le cuisinier Stefano Faita pour un spécial pâtes... Aucun doute, ce numéro s’adresse aux épicuriennes !

Hôtel Opus


 
Hôtel Opus

L’équipe artistique a décidé d’orienter la séance photo vers un style décontracté. Stefano étale donc tous ses jeans sur une table pour qu’on puisse choisir celui qui s’agencera le mieux avec les deux hauts apportés par la styliste Monique Macot (à gauche).

Restaurant-bar Elixir


 
Restaurant-bar Elixir

Martine L’Heureux, de l’agence glossartistes.com, maquille Stefano. À peine quelques minutes, et l’invité est prêt, d’autant plus qu’il n’a pas besoin d’être coiffé !

Pourhouse


 
Pourhouse

Une crème hydratante, un cache-cernes et du fond de teint suffisent à donner un teint santé à l’invité. Martine utilise les produits Giorgio Armani Cosmetics.

Rodney’s Oyster House


 
Rodney’s Oyster House

La photographe Louise Savoie regarde la sélection de vaisselle proposée par la styliste.


 

Auparavant, Louise était styliste culinaire. Un atout majeur pour cette séance photo, où la nourriture occupe une place importante.

L’horloge à vapeur de Gastown


 
L’horloge à vapeur de Gastown

Dans ce numéro, où les pâtes – et Stefano ! – sont en vedette, il faut bien voir un peu de nourriture dans les photos… Rapidement, le cuisinier invité prépare un plat facile, qu’on peut réaliser avec les restes qui sont dans le frigo.

Granville Market


 
Granville Market

Stefano prend la pose et rigole pendant que la photographe effectue des tests de lumière. La séance photo a lieu chez lui.

Quartier chinois


 
Quartier chinois

Entre deux photos, la styliste corrige les plis disgracieux qui se forment dans les vêtements de l’invité. Pendant ce temps, Stefano dispose les pâtes qu’il a préparées de manière à rendre le plat plus appétissant.

Courir


 
Courir

L’équipe réalise une fausse couverture de magazine pour voir l’effet des photos.

Le pont Lions Gate


 
Le pont Lions Gate

Éric Soulier et Isabelle Salmon, les directeurs artistiques de la séance photo, sont d’accord pour poursuivre la séance avec un pull bleu, qui donne un effet très différent. Quelle couleur gagnera sa place en couverture ?

Le pont Lions Gate


 
Le pont Lions Gate

Probablement attiré par l’odeur des pâtes (ou du vin ?), le chien de Stefano vient faire un tour…

Le pont Lions Gate


 
Le pont Lions Gate

Finalement, Châtelaine propose deux couvertures pour le numéro de mars 2010. L’une montrant un Stefano tout sourire et l’autre présentant des pâtes alléchantes… Par laquelle vous laisserez-vous tenter ?

DÉPOSÉ SOUS: