Société

L’abc du budget

L’argent vous file entre les doigts ? Vous souhaitez mieux contrôler vos dépenses? Faire votre budget vous aidera à y parvenir.


 

Un budget est un outil de travail. Il permet d’établir ses revenus et ses dépenses de la manière la plus réaliste possible. Dresser votre budget ne vous rendra pas plus riche pour autant, mais vous saurez au moins où va votre argent. Vous planifierez ainsi vos dépenses en fonction de vos revenus et de vos objectifs.

Des conseils éclairés
« Tout le monde fait un budget, au moins dans sa tête », lance Caroline Arel, responsable du Service budgétaire à Option consommateurs. « C’est au moment de le respecter que les choses se compliquent ». Pour vous faciliter la tâche, l’experte en finances personnelles vous donne quelques trucs.

« Si vous êtes en couple, il faut prendre à deux les décisions budgétaires, précise-t-elle. Cela peut notamment vous permettre de répartir vos dépenses en fonction de vos revenus respectifs. » Vous souhaitez fonctionner de manière autonome pour vos dépenses personnelles ? Il faut tout de même faire un budget commun pour les dépenses reliées au ménage.

Vous devez vous fixer des objectifs précis et réalistes (certains à court terme, d’autres à plus long terme), ce qui vous aidera à tenir vos résolutions. Ensuite, mettez vos objectifs en ordre : « Certaines choisiront de rembourser le solde de leur marge de crédit, puis d’épargner afin d’acheter une maison. Il s’agit en somme de gérer ses revenus de manière à en tirer plus de satisfaction. » Enfin, et Caroline Arel n’insistera jamais assez sur ce point, il vous faudra faire preuve de discipline. « On a souvent tendance à mettre son budget de côté à la première difficulté. Évidemment, il ne le faut pas. On risquerait alors de perdre le contrôle sur ses finances. »

Bilan et prévisions budgétaires
Une fois ces conditions réunies, la première étape consiste à faire votre bilan financier, soit le bilan de ce que vous possédez moins ce que vous devez. À cette fin, vous devez inscrire l’ensemble de votre actif (liste de vos avoirs) et de votre passif (liste de vos dettes). « N’oubliez pas les dettes contractées au moyen des formules permettant d’acheter maintenant et de payer plus tard », indique Caroline Arel. La différence entre votre actif et votre passif vous permettra d’obtenir ce qu’on appelle votre valeur nette. « Faites ce calcul plusieurs fois par année, ajoute-t-elle. Vous pourrez ainsi mesurer le chemin parcouru. Cela vous encouragera ! » Téléchargez gratuitement notre grille (logiciel Microsoft Excel nécessaire) pour vous aider à faire votre bilan financier.

L’étape suivante consiste à faire vos prévisions budgétaires pour l’année à venir. À cette fin, vous devez calculer votre revenu net (après impôts et autres retenues) en fonction de votre salaire et de toute autre source de revenu (pourboire, pension alimentaire, etc.) Votre revenu est irrégulier ? Il vous faut alors établir une moyenne en vous basant sur votre revenu net des derniers mois ou sur votre revenu net inscrit dans votre déclaration de revenus de l’année précédente. Que votre revenu soit fixe ou irrégulier, il est recommandé de l’évaluer légèrement à la baisse afin d’avoir une marge de manoeuvre.

Fixes ou variables ?
Parallèlement, vous devez savoir où passe votre argent. Vous l’apprendrez en examinant les dépenses fixes et les dépenses variables. Les dépenses fixes (loyer ou versements hypothécaires, prêts personnels, etc.) sont les dépenses qui reviennent chaque mois et qui peuvent difficilement être remises à plus tard. Les dépenses variables (nourriture, vêtements, loisirs, etc.) offrent une plus grande marge de manœuvre. Vous avez du mal à évaluer le montant de certaines dépenses variables ? Lancez un chiffre qui vous semble réaliste. Il sera toujours possible de le réajuster à la hausse ou à la baisse plus tard.

Après avoir fait vos prévisions budgétaires, vous devez répartir vos revenus et vos dépenses annuelles (relâche scolaire, vacances, etc.) sur une base mensuelle et hebdomadaire. Concrètement, on divise par 12 pour connaître ses dépenses mensuelles et par 52 pour connaître ses dépenses hebdomadaires. N’oubliez pas qu’il y a 4,3 semaines dans un mois. Ainsi, si vous voulez déterminer vos dépenses mensuelles en vous basant sur vos dépenses hebdomadaires, vous devrez multiplier ces dernières par 4,3. Sinon, vous aurez du mal à boucler votre budget.

Votre budget peut être équilibré (les revenus sont égaux aux dépenses), excédentaire (les revenus sont supérieurs aux dépenses) ou déficitaire (les revenus sont inférieurs aux dépenses). Dans ce dernier cas, il vous faut réagir rapidement. Essayez de diminuer vos dépenses variables, ou encore d’augmenter vos revenus. Selon Caroline Arel, il faut éviter d’emprunter, car on risquerait de s’enliser. « Si, en dernier recours, vous deviez emprunter, faites-le sur une courte période et prévoyez tout de suite une façon de rembourser. »

Mettre des sous de côté
Votre budget est équilibré ou excédentaire ? Vous pouvez donc épargner. Caroline Arel recommande fortement de se constituer une petite réserve équivalant à trois mois de salaire net afin de pouvoir parer aux imprévus : maladie, divorce, perte d’emploi. « Vous devez placer cet argent, par exemple dans des certificats de placement garanti, afin qu’il vous rapporte des intérêts et soit facilement accessible », dit-elle. Une fois que vous avez votre réserve, investissez le surplus afin d’atteindre vos objectifs. Il est suggéré d’économiser 10 % de votre revenu net. Faites preuve de réalisme. Pour atteindre vos objectifs, vous devez épargner, puis dépenser ce qui reste. Considérez-vous comme un créancier important.

Enfin, il vous reste à faire le suivi de vos prévisions budgétaires en inscrivant tout au long de l’année les revenus et les dépenses. À cette fin, vous pouvez télécharger gratuitement notre grille pour faire votre budget chaque mois.

Commencez par inscrire vos revenus dans les cases appropriées. Puis inscrivez toutes vos dépenses. Faites-le tous les jours, sinon vous ne serez pas en mesure de savoir combien vous dépensez réellement.

Vous avez du mal à équilibrer votre budget ? Ou encore à rembourser vos dettes ? Les associations de consommateurs, présentes dans toutes les régions du Québec, peuvent vous aider dans vos démarches, par exemple en vous offrant une consultation budgétaire ou des cours sur le budget. N’hésitez pas à faire appel à leurs services !