Lâchée lousse

#pleurersavie #partagersonhumanité

Une petite lueur d’humanité. Pour vaincre, un peu, le sentiment d’impuissance.

Près de 150 vies fauchées par la barbarie en moins de 24 heures. Nous sommes des millions aujourd’hui à faire notre journée avec une boule dans la gorge.  Avec, au cœur, un sentiment d’impuissance plus grand que le Pakistan et l’Australie réunis.

Une boule dans la gorge mais un étrange sentiment de fraternité.

Hier matin, Rachael Jacobs, enseignante de 38 ans, était assise dans son train en banlieue de Brisbane. Comme 90 % de ses compatriotes, elle suivait en direct les événements du café Lindt  de Sydney où un terroriste islamiste détenait ses otages depuis des heures. Devant elle, à l’autre extrémité du wagon, elle a vu une femme, elle aussi les yeux fixés sur son portable, retirer discrètement son hidjab.

Le geste était clair : la dame avait peur. Peur d’être invectivée, harcelée, agressée peut-être. Parce qu’elle est musulmane.

Les larmes lui sont montés aux yeux devant le geste de cette inconnue, victime collatérale du fou de Sydney. Quand la dame s’est levée pour débarquer du train, Rachael l’a suivie. «Mettez votre foulard, lui a-t-elle dit. Si vous voulez, je vais vous raccompagner chez vous. » La dame l’a serrée dans ses bras, a remis son foulard et est partie.

rachaeljacobs_ridewithyou

Rachael a raconté l’histoire à un ami via les réseaux sociaux. L’ami l’a mis sur twitter avec le #Illridewithyou (jevaismarcheravecvous). Plus de 200 000 personnes l’ont partagé en moins de 24 heures. Un geste de solidarité avec tous les musulmans ordinaires et pacifistes. Une façon de dire, nous sommes ensemble.

Aujourd’hui nouvelle tragédie. Même horreur. Plus de 130 écoliers pakistanais tués par des fous sanguinaires.

Mais, de l’autre côté de la frontière, des Indiens, le peuple ennemi depuis des décennies, qui se rallient derrière un #. IndiawithPakistan. Au-delà des religions, de la politique, des conflits. Les réseaux sociaux, parfois, permettent ça. D’entendre, d’une seule voix, les millions de gens de bonne volonté. Une petite lueur d’humanité. Pour vaincre, un peu, le sentiment d’impuissance.

#Illridewithyou

#IndiawithPakistan

Pour écrire à Louise Gendron: louise.gendron@chatelaine.rogers.com

Pour réagir sur Twitter: @lou_gendron