Cyclisme: un maillot sexiste

Le maillot de l’équipe féminine de cyclisme colombienne fait scandale.

 

Lea-et-Louise-hires

Chère Louise,

Je connais ta passion pour le vélo. Peut-être as-tu vu passer cette image qui a fait grandement jasé autour du monde? Et elle a fait scandale.

Image via Twitter
Image via Twitter

Le maillot de l’équipe féminine de cyclisme colombienne a été largement critiqué au Tour féminin de Toscane, en Italie. Sur les médias sociaux, des centaines de personnes se sont insurgées contre ce vêtement jugé sexiste. La réaction a été catégoriquement négative et incendiaire. Ça ne passe pas.

Le porte-parole de l’Union cycliste internationale, Brian Cookson, a sévèrement critiqué la tenue de l’équipe. Face au mécontentement populaire, plusieurs commanditaires comme l’Institut colombien du sport ont retiré leur appui à l’initiative. À la discorde s’ajoute la voix de plusieurs sportifs de renom. L’ancienne championne de judo, Céline Géraud, très connue en France, a elle aussi dénoncé le caractère sexiste du maillot.

Image via Twitter

Sexisme latent?
On se rappelle peut-être la sortie de la championne de cyclisme à la retraite, Nicole Cooke, qui avait dénoncé le sexisme dans sa discipline. Elle avait affirmé à quel point son milieu était dominé par les hommes et qu’il y avait encore beaucoup de chemin à faire avant d’atteindre une pleine égalité. Cooke dénonçait aussi l’iniquité salariale qui persiste dans son domaine. Le magazine L’Équipe avait pour sa part reçu une marée de critiques pour son concours de la plus « charmante hôtesse » du Tour de France.

Bref, il y a du chemin à faire.

L’Union cycliste internationale avait fait un effort l’an dernier en imposant une parité dans les récompenses lors des championnats du monde. Ce genre de mesures est-il suffisant pour transformer une culture? On n’arrête pas le progrès.

Il est parfois difficile de mettre le doigt sur la présence de sexisme dans un milieu restreint. Cette discrimination est parfois subtile, caustique tout en étant visible. Une telle problématique est délicate à identifier. Le maillot des Colombiennes est peut-être le syndrome d’une mentalité qui tarde à évoluer…

Peut-être que toi, Louise, tu as des pistes de réflexion à cet égard?

Impossible d'ajouter des commentaires.