Léa & Louise

Des cheveux au vent et un peu de liberté

Des Iraniennes prennent d’assaut Facebook pour revendiquer.

Lea et Louise hires

Chère Louise,

As-tu vu ces Iraniennes qui délaissent leurs foulards en s’exposant fièrement sur Facebook? Elles sont des centaines à s’être mises à nu en réclamant le choix ou non de porter le hijab. C’est vibrant comme appel. Elles ont les cheveux au vent. Elles s’assument, elles assument. Elles sont courageuses de s’exposer ainsi dans un pays où on arrêtait récemment six jeunes pour avoir dansé un brin sur la toune festive Happy de Pharrell Williams.

Le mouvement, My Stealthy Freedom, Ma liberté furtive, a été initié par la journaliste Masih Alinejad. En une vingtaine de jours seulement, la page a récolté plus de 365 000 appuis. Et ce n’est qu’un début.

Image tirée de la page Facebook My Stealthy Freedom

Image tirée de la page Facebook My Stealthy Freedom

Ces femmes revendiquent le droit à la liberté. On peut se perdre pendant des heures sur cette page, s’abreuvant des témoignages de ces héroïnes anonymes qui ne demandent qu’une chose : vivre.

«Avoir le visage à découvert, ce n’est pas ça la liberté. C’est seulement une minuscule composante des droits humains. »

my-stealthy-freedom-3

Image tirée de la page Facebook My Stealthy Freedom

«Chère Masih, Voici mes photos. Depuis que j’ai été critiquée par ces gens qui sont contre le hijab, des défenseurs de l’Ayatollah, j’ai décidé de montrer mon visage. »

«La vraie liberté n’est pas de faire comme bon nous semble. La vraie liberté signifie plutôt d’être capable de faire ce qui est dans notre droit».

Image tirée de la page Facebook My Stealthy Freedom

Image tirée de la page Facebook My Stealthy Freedom

«Je rêve du jour où les libertés ne seront plus furtives.»

Ces femmes m’inspirent.