Léa & Louise

Mon amour secret

T’ai-je déjà parlé de lui?

Lea-et-Louise-hires

Chère Léa,

Lui et moi n’avons pas une relation facile. Je le vois beaucoup moins souvent que je le voudrais. Mais son esprit m’habite toujours. Et je cours vers lui à la première occasion. Il et beau, grand. Il me coupe le souffle.

Son nom : Saint-Laurent. Fleuve de son prénom.

Ce n’est pas un amour de jeunesse. Car je suis, comme tous les Montréalais, une pauvre insulaire orpheline, qui ne voit de l’eau que quand elle est coincée sur un pont. Et encore… Ce fleuve-là, étriqué dans un lit trop petit, étranglé entre deux villes, ne m’a jamais séduite.

Mon Saint-Laurent à moi commence en aval de l’île d’Orléans. Large d’épaules, sûr de lui, il n’a peur de rien et prend toute sa place.

Il m’appelle. Je pars le rejoindre. Je te reviens dans deux semaines.

Prépare-toi. Car j’ai l’intention d’être dangereusement en forme.

Louise

Istockphoto

Istockphoto