Léa & Louise

Un viol collectif en images

Quand l’art a le dos large...

Lea-et-Louise-hires

 

Alors que lwrong-turn-raj-shetye2a culture du viol se popularise, un projet comme The Wrong Turn, du photographe de mode indien Raj Shetye, m’horripile. C’est que ses photographies rappellent, tristement, un viol collectif.

J’exagère? Je ne suis pas la seule de ma gang à trouver ces photos de mauvais goût, puisqu’une vague de protestations s’est fait entendre sur les médias sociaux! Plusieurs y voient une référence au viol d’une étudiante survenu dans un autobus de New Delhi en décembre 2012. La victime était morte une semaine après l’incident.

Les photos de mode de Shetye posent problème parce qu’elles esthétisent un viol collectif. Le photographe se défend après coup : il aurait voulu dénoncer le patriarcat… Peu importe son intention, le résultat n’a visiblement pas plu. Et son message n’était pas clair.

Cela m’amène à réfléchir sur le rôle de l’art dans notre société. Ne devrait-il pas y avoir un respect envers un drame de la sorte? Récupérer une telle tragédie m’apparaît racoleur et facile en plus de propager cette culture du viol.

Que pensez-vous de cette mise en scène?
wrong-turn-raj-shetye

 

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !