Société

Les femmes qui nourrissent le Québec : Marie-Chantal Houde, fromagère

Formée auprès des meilleurs maîtres, Marie-Chantal Houde crée des fromages de brebis qui raflent les honneurs. Le fameux Zacharie Cloutier, c’est elle !

À l’âge où les enfants n’en ont que pour les sucreries, Marie-Chantal Houde et son frère Jean-Paul tripaient déjà sur les fromages au lait cru. « Bien forts et bien odorants », insiste-t-elle en riant. Trente ans plus tard, le duo originaire de Racine, dans les Cantons-de-l’Est, est à la tête de la Fromagerie Nouvelle France : un cheptel de 250 brebis laitières et une production artisanale d’environ 325 meules de fromage et 3 000 yogourts par semaine.

L’entreprise est née d’une passion commune pour les produits laitiers, mais aussi de la volonté de valoriser le terroir et, bien sûr, de confectionner du « bon fromage québécois »… Trois mots qui ne vont pas toujours ensemble dans l’esprit des consommateurs, hélas ! « Quant à la réputation du fromage de brebis, n’en parlons pas ! Beaucoup de gens ne voulaient même pas y goûter, car ils partaient du principe qu’ils n’aimeraient pas ça. Ils sont toujours surpris de voir à quel point le nôtre est bon, doux et soyeux. »

Il faut dire que Marie-Chantal a appris les secrets du métier à la bonne école. Son baccalauréat en agronomie en poche, elle s’est spécialisée auprès de la crème des maîtres-fromagers dans la région de Franche-Comté, en France. « Au Québec, on n’est que trois ou quatre à avoir reçu cette formation », précise la femme de 41 ans.

De retour au pays, la pétillante agricultrice s’associe avec son frère. Ensemble, ils achètent leurs premières brebis en 2008. Et pendant les 11 premières années, ils transforment leur lait dans des locaux qu’ils louent à la Fromagerie du Presbytère, à Sainte-Élizabeth-de-Warwick, à une soixantaine de kilomètres de leur ferme. C’est là qu’ils créent les produits qui feront leur réputation, dont l’emblématique Zacharie Cloutier : une pâte ferme aux doux arômes de beurre et de caramel, couronné deux fois meilleur fromage du Québec.

L’an dernier, la Fromagerie a emménagé dans son propre atelier de fabrication, à Racine, près de son troupeau. Pour répondre à l’appétit grandissant pour ses fromages, l’entreprise compte désormais 12 employés et achète le lait de brebis de huit autres fermes ovines québécoises.

Fervente défenseuse de l’achat local, Marie-Chantal a aussi cofondé le marché Locavore de Racine, rendez-vous des producteurs de sa région.

Malgré les longues journées à la ferme, il lui reste toujours de l’énergie pour défendre les richesses de son terroir. « On a tous le pouvoir de choisir ce que l’on consomme. Pourquoi ne pas commencer par acheter nos bons produits québécois ? »

À lire aussi : 

Les femmes qui nourrissent le Québec : Fisun Ercan
Les femmes qui nourrissent le Québec : Catherine Blier, distillatrice

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !