Société

Les femmes qui nourrissent le Québec : Sylvie Senay, épicière

Elle a transformé son intérêt pour la vie saine en une chaîne d’alimentation prospère.

Sylvie Senay

Copropriétaire de la chaîne d’épiceries Avril, Sylvie Senay a un objectif : inciter les Québécois à prendre soin d’eux.

Pour ouvrir une épicerie entièrement bio à Granby en 1995, il fallait être visionnaire. Sylvie Senay l’est. À l’époque, à 39 ans, celle qui a grandi dans une ferme à Saint-Césaire, en Montérégie, voulait lancer une entreprise en harmonie avec son mode de vie équilibré. Aujourd’hui, la blonde aux yeux clairs et son conjoint, Rolland Tanguay, sont à la tête de 10 épiceries – une 11e ouvrira à Québec en septembre – qui emploient près de 1 000 travailleurs.

« Ma passion, depuis 25 ans, est d’inciter les Québécois à prendre soin d’eux. Je cherche toujours des stratégies pour rendre les produits sains plus accessibles et moins chers. C’est un combat qui m’animera encore longtemps », confie la femme d’affaires à la soixantaine énergique, qui a travaillé pendant 10 ans dans le domaine bancaire avant d’ouvrir son premier commerce.

Cette ferveur, jumelée à un engouement réel des Québécois pour le bio, la pousse à ouvrir des magasins de plus en plus grands. Sa première échoppe, à Granby, faisait moins de 100 m2. Aujourd’hui, ses supermarchés les plus vastes, à Laval et Saint-Bruno-de-Montarville, couvrent plus de 4 000 m2 . De véritables temples du bien-être aux allées larges, aux étagères bien ordonnées et chargées de produits qui donnent envie de bien manger et de se chouchouter. Car en plus des fruits et légumes, des viandes et autres aliments bios, on y trouve des produits de beauté et d’hygiène 100 % naturels. Et tous rassemblés sous une bannière à l’aura un brin mystérieuse : Avril.

« Le nom d’Avril m’a plu, car il évoque le printemps et l’éveil de la nature, même si on ne l’associe pas forcément aux produits naturels. Je voulais démystifier cet univers pour rejoindre autant la clientèle bien renseignée que celle des supermarchés traditionnels », dit-elle.

Une leçon tirée de cet incroyable succès ? « Bien s’entourer et faire ce qu’on aime avec passion », répond Sylvie en lançant un clin d’œil à Rolland, son partenaire d’affaires et complice depuis toutes ces années.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !