Photoreportages

Berlin : l'Est rencontre l'Ouest

Une journée à Berlin pour découvrir les lieux marquants de l’époque du mur.


 

L’Allemagne morcelée
En 1945, après sa capitulation, l’Allemagne fut occupée par les alliés (voir la carte) avant d’être divisée officiellement en deux parties, en 1949. L’est du pays, sous contrôle de l’URSS, devint la République démocratique allemande, alors que l’ouest, partagé entre les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, prit le nom de République fédérale d’Allemagne. Même si elle se trouvait dans la zone contrôlée par l’URSS, la ville de Berlin fut aussi partagée entre les quatre pays vainqueurs de la Deuxième Guerre mondiale.

Source image : Wikimedia Commons (WikiNight), selon la GNU Free Documentation License.

 


 

Mur de Berlin
En 1961, les autorités communistes décidèrent d’ériger un mur afin de stopper l’exode vers l’ouest de la population vivant dans l’est de Berlin (sous contrôle soviétique). Des barbelés furent ainsi installés, dans la nuit du 12 au 13 août, et dans les semaines qui suivirent, la construction d’un mur en béton long de 140 kilomètres débuta.


 

No man’s land
En juin 1962, une seconde clôture fut érigée, parallèle au mur. Une distance d’environ 100 mètres séparait ces deux barrières, laissant un espace vide appelé le No man’s land. Pour empêcher les gens de le traverser, des tours de garde surplombant le mur ont été bâties. Celles-ci et certaines parties du mur sont maintenant exposées dans différents musées (ici au Musée des alliés) consacrés à cette époque.


 

Tracé du mur
Aujourd’hui, autour de Berlin-Ouest, des pavés montrent encore l’endroit où le mur était érigé.

Source image : Wikimedia Commons (Anah), selon la Creative Commons Attribution2.0 License.


 

Checkpoint Charlie
Checkpoint Charlie est le plus célèbre des points de passage entre Berlin-Est et Berlin-Ouest. C’est aussi le seul poste frontalier par lequel les étrangers pouvaient passer.


 

Porte de Brandebourg
Symbole de Berlin, la Porte de Brandebourg fut construite de 1789 à 1791 par Carl Gotthard Langhans. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle subit beaucoup de dommages et dut être rénovée, de 1956 à 1957. Après l’érection du mur de Berlin, la porte se trouva dans le No man’s land et y resta prisonnièrependant plus de 28 ans.


 

Neue Wache
La Neue Wache fut construite de 1816 à 1818 par le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III pour loger la garde royale. En 1993, le bâtiment est devenu le Grand mémorial de la République fédérale d’Allemagne pour les victimes de la guerre et de la tyrannie.


 

Neue Wache
À l’intérieur de la Neue Wache, sous un puits de lumière, on peut admirer une reproduction de La mère et son fils mort,une sculpture de l’artiste Käthe Kollwitz. 


 

Palais du Reichstag
Le palais du Reichstag fut complété en 1894 pour accueillir le premier Parlement de l’Empire allemand. Il fut incendié en 1933 et resta en ruine jusqu’à sa reconstruction, qui s’échelonna de 1961 à 1964. En 1991, quelques mois après la réunification de l’Allemagne, il fut décidé de déménager le siège du Parlement, le Bundestag, de Bonn (capitale provisoire de la République fédérale d’Allemagne, de 1949 à 1991) à Berlin. Le palais du Reichstag fut rénové et la coupole, reconstruite en verre.


 

Église du Souvenir
L’église du Souvenir de l’empereur Guillaume (Kaiser-Wilhelm-Gedächtniskirche) fut construite de 1891 à 1895. Bien que sévèrement endommagée pendant la Deuxième Guerre, elle a été conservée afin de rappeler les horreurs du conflit.


 

Aéroport de Tempelhof
En juin 1948, après l’imposition par l’Union soviétique d’un blocus terrestre et fluvial, il devint très difficile pour Berlin-Ouest de s’approvisionner en marchandises, et un pont aérien fut mis en place, jusqu’en 1949. L’aéroport de Tempelhof, troisième plus grand bâtiment au monde relativement à sa superficie au sol, y joua un rôle central avant d’être fermé, en octobre 2008.


 

Square Gendarmenmarkt
Situé au centre de Berlin, le square Gendarmenmarkt est bordé de cathédrales françaises et allemandes. Il s’agit d’un des plus beaux squares de la capitale.